Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Site de
René-Louis BERCLAZ
 
Droits de l'homme - Démocratie
rss feed
Vign2_tribunal_federal_suisse_all
Salle d'audience du Tribunal fédéral suisse Comme à la Foire au lard de Martigny, les grandes institutions sont vraiment le cadre idéal pour faciliter la...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
Vign2_Pantheon_Paris_all
En date du 21 avril 1982, d’éminentes personnalités du monde de la Résistance, de la Déportation et de la recherche scientifique se mobilisèrent pour fonder à Paris une « Association pour l’étude des assassinats par gaz sous le régime national-socialiste » (ASSAG). Cette association avait pou...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Courrier du Continent

11/02/2016 11:41:50
Vign2_DSC00180_all
Le Courrier du Continent est un périodique politique de douze pages qui présente dix fois l’an une revue de la presse internationale, une tribune libre, des notes de lecture, une rubrique consacrée à l’histoire et à la culture, l’actualité révisionniste et un éditorial....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_7772560130_salle-d-audience-de-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-cedh-en-2007-archives_all
La salle d'audience de la Cour européenne des Droits de l'homme à Strasbourg...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_shoah_all
Mais que demande le peuple quand Le Temps, journal de référence du politiquement correct en Suisse romande, reprend mot à mot les arguments révisionnistes en matière de liberté d’expression !...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_le-tribunal-federal_all
Dans un arrêt du 22 mars 2000 (arrêt 6S.719/1999), le Tribunal fédéral suisse affirme : « Il est prouvé que sous le régime national-socialiste plusieurs mil...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Message d'exil

04/12/2013 19:47:36
Vign2_Jurgen-Graf-1_all
Traduction de l’interview donnée par Jügen Graf le 24 février 2013 à YJC (Young Journalists Club) Iran http://www.yjc.ir/en/print/198...Lire la suite
Publié par Jürgen GRAF •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Appel des Huit pour la Paix

18/11/2013 10:48:24
Vign2_tribunal_de_Nuremberg_all
Appel des Huit pour la Paix, Malaga, 10 octobre 2013...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

La paille et la poutre

29/10/2013 17:53:19
Vign2_la-paille-et-la-poutre_all
Les Droits de l’homme sont-ils respectés en Suisse ? En venant sur Terre, le citoyen planétarien reçoit au berceau quelques douillets chiffons de papier, grâce auxquels il jouira sa vie durant d’une sollicitude que même les meilleurs parents du monde ne sauraient lui prodiguer....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_injustice_all
Il existe un abîme d’incompréhension entre les juristes et les gens « normaux ». Cet abîme d’incompréhension est dû au fait que la logique juridique n’a rien à voir avec le plus élémentaire bon sens, ni même avec la just...Lire la suite
Publié par Frank BRUNNER •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Religion & Franc-Maçonnerie
rss feed
Vign2_Pie_XII_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Jean-Louis BERGER •  Ajouter un commentaire  3 commentaires

L'Anti-Christ

03/12/2017 15:14:51
Vign2_antc3a9christ-juif_all
Normal 0 21 false false false FR-CH X-NONE...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  6 commentaires
Vign2_V2-ESCROQUERIE_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Arthur W. TERMINIELLO •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les mangeurs de cendres

31/08/2016 14:49:08
Vign2_saturne_devore_ses_enfants_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

La Némésis du dieu Six

24/06/2016 19:43:56
Vign2_la_colere_de_dieu_116x89_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Pie_IX_all
800x600 Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par XXX •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Francois_all
&n...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_monnaie_666_all
Tout d'abord, pratiquement toutes les interprétations du chiffre 666 relèvent d'une...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Judas trône au Vatican

14/12/2014 10:22:28
Vign2_sculptureFloriano_Bodini_sur_Montini-P6_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_crimes_des_papes_all
Cette secte m...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Histoire
rss feed
Archive(s) :
select
Vign2_la-france-licratisee-anne-kling_2__all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_passeport_allemand_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WhiteArmyPropagandaPosterOfTrotsky_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les usines à gaz existent

10/10/2016 10:41:27
Vign2_henry_ford_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_genocide_armenien_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_patria11_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

De Béria à Seligman

31/08/2015 20:06:35
Vign2_positive-psychology-psychotherapy-with-martin-seligman-phd-dvd-cover-art_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Ukraine ou Khazarstan ?

01/02/2015 12:53:53
Vign2_khazaria-fr_all
Quelques conditions géographiques sont nécessaires pour qu’une grande civilisation puisse s’épanouir dans l’espace et dans le temps. Trois des plus grandes civilisations du monde antique, la Chine, avec le Yang-Tsé-Kiang, la Mésopotamie, avec le Tigre et l’Euphrate, l’Egypte, avec le Nil, possédèrent...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_4a14405r_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

L'incendie de Saint-Gingolph

12/10/2014 17:05:15
Vign2_saint-gingolph_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Science
rss feed
Vign2_les_dupont_sur_la_Lune_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  4 commentaires
Vign2_geo_all
Normal 0 21 false false false FR-CH...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  5 commentaires

Calcul du Temps

08/01/2014 18:55:21
Vign2_cadran_solaire2008_003_all
...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
list_album
Vign2_image001_all
Preuve visuelle que la théorie de Copernic est fausse...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Le dogme caduc de Copernic

31/10/2013 11:13:08
Vign2_systeme_copernic_all
S’il est un dogme solidement établi, c’est bien celui de Copernic (1473-1543), selon lequel la terre tourne autour du soleil. Mettre en doute un tel dogme, c’est immédiatement passer pour fou, tellement la question ne se pose même pas, le dogme ayant été comme incrusté dans le cerveau depuis l’enfance et les centaines...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Figures de légende

Vilfredo Pareto avait déjà tout compris

10/12/2013 16:06:44

 

 

 

 

 

 

La citation suivante, quasi centenaire, est extraite d’un ouvrage de Vifredo Pareto ; elle semble pourtant avoir été écrite pour commenter la plus brûlante des actualités.

La ploutocratie a inventé d’innombrables expédients, tels que générer une énorme dette publique dont les ploutocrates savent qu’ils ne pourront jamais la rembourser, des taxes sur le capital, des impôts qui épuisent les revenus de ceux qui ne spéculent pas, des lois somptuaires qui se sont historiquement révélées inutiles, et d’autres mesures similaires. Le principal but de chacune de ces mesures est de tromper les multitudes.

Vilfredo Pareto, La transformation de la démocratie, 1920, page 60

Avant d’exercer son magistère dans les milieux académiques, Vilfredo Pareto (1848-1923), ingénieur de formation, travailla dans les chemins de fer en Italie, où il constata que les marchés publics faisaient l’objet d’une corruption endémique.

Auteur de nombreux traités d’économie politique, il formula en 1906 le principe selon lequel la répartition des revenus du travail dans les sociétés industrielles s’établit dans un rapport constant de un à cinq. Ce qui revient à dire que le produit du travail de 20% de la population suffit aux besoins de l’ensemble de la collectivité. Autre constat, la plus-value de 80% des revenus vient accroitre la richesse des 20% les plus fortunés. Une telle observation implique le fonctionnement d’un système complexe de vases communicants, système où la croissance du revenu d’un individu ne peut se faire qu’au détriment d’autrui.

On s’aperçut très vite du bien-fondé du principe de Pareto au cours de la Première guerre mondiale ; les effectifs des armées des belligérants, formées de conscrits, comptaient plusieurs millions de combattants, raison pour laquelle les experts estimaient que le conflit ne pourrait durer que quelques semaines, après quoi les combats cesseraient à cause d’un déficit de main d’œuvre et de ressources financières nécessaires à la production des armes et des munitions. En effet, les ouvriers, les employés et les paysans avaient dû quitter leur travail pour répondre à la mobilisation générale, alors que l’effort de guerre nécessitait au contraire un accroissement de la main d’œuvre pour répondre au besoin croissant de la production. Cette pénurie de main d’œuvre eut pour conséquence d’envoyer les femmes à l’usine et d’instituer l’impôt sur le revenu pour financer l’effort de guerre.

Les combattants des tranchées se demandaient pourquoi, avant-guerre, il fallait travailler beaucoup pour gagner peu, alors qu’ils étaient sous les drapeaux logés, nourris et équipés pendant des années sans rien faire de productif. A ces frais de subsistance, vient s’ajouter le coût des opérations militaires qui consommaient une quantité incroyable de fournitures, d’armes et de munitions, vendues à prix d’or par les marchands de canon et autres profiteurs de guerre. Et là, soudain, l’Etat trouvait des ressources illimitées pour financer de telles dépenses !

Peu de temps avant le début de la Première guerre mondiale, Hiram Maxim, inventeur de la mitrailleuse qui porte son nom, fut appelé à faire une démonstration devant le roi du Danemark. Inventeur génial mais piètre commerçant, il eut la mauvaise idée de lui signaler que le prix de la munition de sa mitrailleuse, vu la cadence de tir élevée, revenait à 2600 Marks la minute. Le roi renonça à cet achat en soupirant : « Deux heures de tir mettraient mon royaume en banqueroute ! ». Ce scrupuleux monarque ignorait sans doute que des bienfaiteurs de l’humanité étaient tout disposés à lui avancer les capitaux nécessaires à l’achat de mitrailleuses et de munitions en quantité illimitée, pourvu que l’emprunt fût gagé sur la sueur des bons et loyaux sujets du roi.

Le monarque ignorait de même que, selon le principe de Pareto, si l’on déduit les inactifs naturels issus de la pyramide des âges (vieillards et enfants), que l’on peut estimer entre 25 et 30% des populations, et déduction faite des 20% d’actifs incompressibles, indispensables pour assurer une base économique et répondre aux besoins vitaux, il reste une confortable marge de près de 50% d’actifs potentiels ─ travailleurs, chômeurs, migrants, soldats, ─ susceptibles d’être employés, déplacés ou éliminés au gré des intérêts des spéculateurs. Les progrès réalisés dans l’organisation du travail depuis l’époque de Pareto, grâce aux technologies de l’informatique, ont plutôt augmenté que diminué la marge des actifs potentiels. En temps de guerre, les actifs potentiels sont répartis selon les besoins de la production ou sont utilisés en tant que chair à canon. Grâce à l’endettement massif des belligérants, il fut possible de soutenir un gigantesque effort de guerre pendant les 49 mois que dura le premier grand conflit mondial, sans aboutir à la banqueroute générale prévue par les experts.

La guerre est bien la moisson des usuriers internationaux, car elle génère des dettes colossales qui sont garanties par les Etats, alors qu’en temps de paix, l’Etat est tenu, par le contrôle de son budget, de limiter ses dépenses en fonction de ses revenus. Les spéculateurs ont tourné la difficulté en suscitant un endettement public hors budget, lequel génère à son tour des amortissements colossaux que les contribuables devront assumer.

Tel un cheveu sur la soupe, le principe de Pareto pose la question cruciale en économie de la répartition des revenus. C’est pour noyer ce gros poisson que les spéculateurs déclenchent des conflits armés et des guerres économiques. Dans des conditions troubles et changeantes, il n’est plus possible de répartir les revenus sur des bases équitables, car les paramètres économiques changent constamment au gré des guerres et des crises financières. C’est le voleur qui met le feu à la maison pour effacer les traces et détruire les indices. Et pour bien brouiller les pistes, les bonnes démocraties vont susciter et financer des formations politiques qui vont se réclamer de la lutte des classes ou de la justice sociale pour combattre les inégalités et les pénuries provoquées par les manœuvres des spéculateurs, à condition toutefois de ne jamais attaquer le mal à la racine….

Et pour mieux légitimer le règne du Veau d’or, on se gargarisera avec les grands mots de démocratie, de Droits de l’homme, de paix universelle pour faire passer la pilule.

Vilfredo Pareto, qui fut professeur d’économie politique à l’Université de Lausanne de 1893 à 1909, était partisan d’un libéralisme qui n’était pas celui du loup dans la bergerie. Vilfredo Pareto salua dans l’avènement du fascisme en Italie une ère nouvelle fondée sur un libéralisme discipliné, conscient de ses responsabilités sociales et visant à une répartition équitable des revenus. Parfois, l’élève dépasse le maître, ce qui fut le cas du fondateur du fascisme. En 1937, L’Université de Lausanne conféra à Benito Mussolini le grade de Docteur honoris causa ès sciences sociales et politiques. Voici le texte de l’adresse délivrée à Benito Mussolini par l’Université de Lausanne.

L’Université de Lausanne à son ancien étudiant, Benito Mussolini

La charge qui vous incombe comme Chef de gouvernement de l’une des plus grandes puissances de l’heure présente vous impose des responsabilités écrasantes ; malgré cela vous avez bien voulu, depuis l’époque où vous l’avez fréquentée, conserver à notre Haute Ecole des sentiments d’amitié sincère et de fidèle sympathie dont nous sentons tout l’honneur et le prix.

De ces sentiments vous avez donné, à diverses reprises, des témoignages auxquels nous avons été extrêmement sensibles.

L’Université de Lausanne, vous le savez, est profondément attachée aux institutions libérales et démocratiquement républicaines qui régissent notre patrie ; mais, dans la mesure de ses ressources scientifiques, elle s’efforce d’étudier et de comprendre le mouvement des idées et des faits qui se produit hors de Suisse.

Dans ce but elle a institué, entre autres, une Ecole des Sciences sociales et politiques dont votre éminent compatriote Vilfredo Pareto a été l’un des promoteurs les plus convaincus et à laquelle il a donné une réputation mondiale. Cette Ecole, dont vous avez suivi les cours aux débuts de son organisation, a voué une grande attention à l’œuvre de rénovation sociale grâce à laquelle vous avez, en supprimant la lutte des intérêts de parti, rendu au peuple italien le sentiment vital de sa cohésion spirituelle, économique et sociale.

Une œuvre de cette envergure ne se laisse pas objectivement caractériser et apprécier en quelques lignes ; ce qui est certain, c’est qu’elle représente un effort des plus typiques pour surmonter la crise morale et économique dont chaque nation souffre actuellement ; elle marquera dans l’histoire une trace profonde.

En tant que créateur et réalisateur d’une conception sociologique originale, vous avez illustré l’Université de Lausanne ; c’est pourquoi celle-ci tient à rendre hommage à l’éclat que vous avez jeté sur elle. A cet effet elle a l’honneur de vous conférer, sur la proposition de son Ecole des Sciences sociales et politiques, la plus haute distinction dont elle dispose, le DOCTORAT HONORIS CAUSA ; et c’est votre maître, M. Pascal Boninsegni, le distingué directeur de cette Ecole et le seul de vos anciens professeurs encore en fonction, qui a la joie de vous remettre ce grade honorifique.

 

L’Université de Lausanne n’a pas invalidé le doctorat HC de Benito Mussolini, dont il est toujours, post mortem, titulaire de plein droit. En 1937, l’expérience italienne avait fait ses preuves depuis une quinzaine d’années et faisait des émules dans le monde entier. Depuis 1933, l’Allemagne à son tour suivait la voie d’une économie purgée des profiteurs de guerre et des spéculateurs. Les résultats spectaculaires réalisés en peu de temps par le Troisième Reich en faveur d’une répartition équitable des revenus dépassèrent tous les pronostics. Le gang des usuriers internationaux voyait avec consternation fondre comme neige au soleil sa clientèle de démocraties ploutocratiques, confrontée aux succès économiques d’Etats nationaux à vocation sociale qui s’étaient libérés du carcan d’une dette publique étouffante.

Dès lors, tous les prétextes furent imaginés pour précipiter une nouvelle fois l’Europe dans une guerre fratricide, afin de détruire une expérience sociale trop exemplaire. Aujourd’hui plus que jamais, les mêmes fallacieux prétextes sont employés sans vergogne, agrémentés de fables cruelles, afin de verrouiller tout débat sur les tenants et les aboutissants des déséquilibres sociaux qui frappent les sociétés dites démocratiques et ostraciser les esprits libres et courageux qui surent les surmonter avec un succès jamais égalé.

Publié par René-Louis BERCLAZ •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Communiqué

Suite au blocage des

transactions par PayPal,

la boutique en ligne des

Editions de Cassandra a

été supprimée.

 

Nous nous excusons

pour ce désagrément,

mais il faut savoir que

cette mesure unilatérale

a été prise à l’insu de

notre plein gré et sans

que PayPal ne daigne

donner la moindre

explication à ce sujet.

 

Nous vous remercions

de votre compréhension

et nous vous confirmons

que ces livres et brochures

sont toujours disponibles.

 

Il suffit pour se les

procurer de demander

notre catalogue

à l’adresse suivante :

 

EDITIONS DE CASSANDRA

Case postale 141

CH-3960 Sierre (Suisse)

editionsdecassandra@yahoo.fr

 

 
Charte du Site
Vign_5160636-sceau-de-cire-avec-un-drapeau-suisse-sur-le
Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie

Selon l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies en date du 10 décembre 1948 :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Lors de la 102e session du Comité des Droits de l’homme qui s’est tenue à Genève du 11 au 29 juillet 2011, l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme a été amendé par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Observation No 34).

Ce Pacte a valeur contraignante pour les Etats parties. La Confédération helvétique n’a pas formulé de réserve concernant le paragraphe 49.

« 49. Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression.
Le Pacte ne permet pas les interdictions générales de l’expression d’une opinion erronée ou d’une interprétation incorrecte d’événements du passé. Des restrictions ne devraient jamais être imposées à la liberté d’opinion et, en ce qui concerne la liberté d’expression, les restrictions ne devraient pas aller au-delà de ce qui est permis par le paragraphe 3 ou exigé par l’article 20. »

L’article 261 bis du Code pénal suisse (loi dite antiraciste) est entré en vigueur en date du 1er janvier 1995. Le paragraphe 4 vise celui qui :

« (…) niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité. »

Ce paragraphe a été interprété et appliqué sans mesure de manière à criminaliser des opinions non conformes à la version obligée de l’Histoire. Cette loi-bâillon a introduit dans l’espace de liberté qu’a toujours symbolisé notre Confédération une entrave à la liberté d’expression, telle qu’elle se trouve pourtant garantie par l’article 16 de la Constitution fédérale.

CONCLUSION : le paragraphe 4 de l’article 261 bis est manifestement incompatible avec le paragraphe 49 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dont acte !

La Sentinelle du Continent est là pour veiller à l'application de ce Pacte afin qu'il ne reste pas lettre morte.

Les atteintes à la liberté d'expression qui seront portées à sa connaissance  pourront faire l'objet d'une publication sur le site.

La Sentinelle du Continent se réserve le droit d'agir en justice, d'entente avec les personnes susceptibles d'avoir été  lésées dans l'exercice de leurs droits fondamentaux.

Visites
© 2013
Créer un site avec WebSelf