Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Site de
René-Louis BERCLAZ
 
Droits de l'homme - Démocratie

Les procès antirévisionnistes sont-ils le procès de la Démocratie ?

24/10/2013 10:26:34





Le régime démocratique parlementaire,  selon  Winston Churchill, serait le moins  mauvais de   tous les régimes politiques.  Il serait le fruit  d’une évolution  sociale  de nature darwinienne  qui aurait éliminé les autres régimes par une sorte de sélection  naturelle.  Les autres régimes auraient été incapables  dans la durée  d’organiser la vie  des hommes  entre eux ou d’assimiler  les progrès technologiques.


L’humanité entière, à l’aube de ce XXIe siècle, a maintenant  presque partout  atteint ce stade évolutif qui serait celui du  meilleur des mondes possibles.  Seules subsistent, çà et là sur la mappemonde, quelques taches  en voie  de résorption, preuve que l’évolution suit inexorablement  son cours et que  l’Histoire arrive à son terme, selon les vues  prophétiques de l’historien américain Francis Fukuyama.

Le régime démocratique aurait ceci de particulier – et ce serait là  son principal atout – qu’il est le seul capable de prendre en compte  la critique citoyenne, autrement dit d’intégrer les contraires sans les  exclure ou les éliminer, par une dynamique du dialogue susceptible de dépasser les différences, avec comme objectif premier la recherche  constante du bien commun.
 
Bien comprise, la critique citoyenne consisterait à corriger les écarts  de conduite de la société en lui donnant des impulsions, tant à gauche  qu’à droite, d’où la polarisation des partis, l’ensemble suivant toutefois  une orientation naturelle située vers le juste milieu.

Les régimes totalitaires qui se réclamaient des démocraties  populaires étaient,  quant à eux, semblables à un train  circulant sur une voie dogmatique et  contraint à un horaire  programmé,  raison pour laquelle ces régimes trop  rigides ne purent s’adapter aux impondérables : l’Histoire ne repasse pas les plats.

L’automobiliste comme le cycliste savent bien qu’à faible  vitesse il faut  donner de fortes impulsions dans la direction pour changer de cap,  alors qu’à grande vitesse de très légères  corrections suffisent pour  amorcer un virage.  Mais, quand bien même la route serait absolument rectiligne,  ils savent aussi qu’il n’est pas possible de bloquer la direction,  car des corrections, mêmes infimes, sont toujours nécessaires.

Après les dérapages meurtriers de la Révolution française,  mère de la démocratie de masse, ce régime aurait surmonté  ces maladies d’enfance et évoluerait maintenant à grande vitesse sur la voie royale du Progrès pour tous.  De même que le conducteur avisé anticipe la topographie de la route  pour éviter d’aller « droit dans le mur », les dirigeants des démocraties  parlementaires auraient bien retenu les leçons de l’Histoire en intégrant  la critique citoyenne dans la gouvernance de l’Etat.

Et cette critique, seul moyen d’éviter une sortie de route  toujours possible,  passe dans les faits par la liberté d’expression, dont le but premier est de signaler les dangers potentiels susceptibles de compromettre la bonne  marche du char de l’Etat.

Pour être efficace, la critique citoyenne doit pouvoir proposer amendements législatifs et réformes constitutionnelles. Une telle pratique serait inhérente au bon fonctionnement de la démocratie.  Ce droit de critiquer la législation en vigueur est reconnu dans toutes les démocraties qui se prétendent telles. C’est ainsi que l’on voit des lobbies, des partis ou des associations  proposer de décriminaliser l’avortement, de dépénaliser la consommation  des drogues ou d’œuvrer en faveur de l’euthanasie.  Un autre lobby a ainsi obtenu l’abrogation sur les territoires de  l’Union européenne des législations qui y interdisaient l’abattage  rituel du bétail de boucherie.

Dans tous ces cas de figure, chacun de ces lobbies, partis ou  associations bat le tam-tam afin de convaincre l’opinion publique  du bien-fondé de sa cause et de la justesse de ses arguments.  Les politiciens ne manquent jamais l’occasion d’exalter dans leur discours l’importance de la critique citoyenne,  affirmant  qu’il s’agit-là d’un droit fondamental indispensable au bon  fonctionnement de la démocratie.

Le jeu politique est ainsi fait qu’il ne viendrait à l’idée de personne  de prétendre que les militants favorables à l’avortement se livreraient  en réalité au commerce de fœtus vivants au profit de l’industrie  pharmaceutique, que ceux en faveur de la consommation des  drogues  dissimuleraient en fait de redoutables trafiquants de  substances toxiques,  que les partisans de l’euthanasie seraient  les émules zélés des tueurs de  masse d’une époque sombre que  l’on croyait révolue à jamais,  ou encore que les défenseurs de l’abattage rituel voudraient  ressusciter les sacrifices sanglants  dont l’origine remonte aux âges des ténèbres,  quand la conscience  de l’homme était encore prisonnière de croyances soumises à la magie noire.

A défaut d’avoir perpétré les crimes odieux que de mauvais esprits  leur imputent gratuitement, ces gens-là seraient-ils quand même  passibles des rigueurs de la loi pour avoir troublé l’ordre public ou  attenté à la dignité humaine ?
 
Que non point ! Même si leurs propositions apparaissent comme  choquantes, ce sont quand même tous de bons citoyens, à mettre les yeux fermés au bénéfice de la bonne foi : ils n’ont fait que leur devoir démocratique. Quant aux propositions vraiment déraisonnables, voire criminelles, elles se condamnent d’elles-mêmes sans qu’il soit nécessaire d’appeler la police.

C’est, nous dit-on, grâce à cette critique citoyenne que la société  évolue dans le bon sens, et les impulsions qu’elle transmet au char de l’Etat contribuent à sa judicieuse conduite en lui permettant de prévenir les accidents du terrain.

Il existe pourtant une exception qui agit comme le grain de sable dans une mécanique bien huilée : quand les mêmes « braves citoyens qui ne font que leur devoir » s’avisent de critiquer les lois antirévisionnistes, on ne leur accorde plus le bénéfice de la bonne foi et leurs arguments ne sont plus tributaires du bon sens.

Pour qu’une critique soit crédible et pertinente, il doit être possible de dire librement et publiquement, exemples variés à l’appui, pourquoi et comment une loi doit être réformée, voire abrogée. Mais, en l’occurrence, dans le cas des législations antirévisionnistes, une telle démonstration de critique citoyenne tombe elle-même sous le coup de la loi critiquée !

Ainsi, les avocats qui critiquent les législations antirévisionnistes  peuvent être condamnés, comme ce fut le cas en France de Me Eric Delcroix pour son livre La Police de la pensée contre le révisionnisme historique, voire se retrouver carrément en prison, comme pour Me Sylvia Stolz en Allemagne, à cause de sa défense de fond du célèbre révisionniste Ernst Zündel.

C’est dire que les arguments présentés à l’audience par la défense, même bien fondés et de bonne foi, peuvent constituer une infraction aux lois antirévisionnistes !

Et pourtant, le texte même du jugement rendu contre Gaston-Armand Amaudruz par le Tribunal correctionnel de Lausanne en date du 10 avril 2000 le dit bien : « Même virulente,la critique de la loi doit être admise. C’est ce qui distingue le régime démocratique des régimes dictatoriaux… ». C.Q.F.D. ! 

Par la promulgation des législations antirévisionnistes, qui sont la négation spectaculaire des grands principes démocratiques  proclamés comme tels, les gouvernants ont tombé le masque en faisant  la preuve que la direction du char de l’Etat n’obéit pas vraiment aux  mécanismes institutionnels que l’on nous présente avec tant de complaisance. Cette entorse aux grands principes démocratiques, pour la sauvegarde  desquels deux guerres mondiales furent déclenchées, et quelques autres encore, montre qu’il n’existe pas de régime véritablement démocratique,mais un système sophistiqué de gouvernance qui instrumentalise l’image de la démocratie pour mieux diriger les masses.

Le citoyen-électeur se retrouve alors comme l’enfant à la Foire du Trône :  il trépigne d’impatience devant le rutilant runabout du carrousel mais,  une fois installé à la place du pilote, il aura beau tourner le volant dans  tous les sens, cela n’influera en rien le sens de la conduite de cette  embarcation improbable évoluant dans un décor factice !  Il oubliera certes bien vite cette leçon amusante sur l’art de tourner en rond et de se faire mener en bateau.

Voilà pourquoi les masses des régimes prétendument démocratiques régressent dans le sens voulu d’une infantilisation des consciences par la vision aveuglante d’un spectacle qui est la négation même de ce qu’il prétend être.

La démocratie de masse ne peut être autre chose qu’une illusion, et les procès intentés aux révisionnistes le meilleur révélateur de cette même illusion.

 

« Si vous voulez savoir quels sont les vrais maîtres des sociétés démocratiques, posez-vous cette question : quels sont ceux que nous n’avons pas le droit de critiquer ? »
                                                                                                              Hervé Ryssen
Publié par René-Louis BERCLAZ •   Ajouter un commentaire  1 commentaires


N'est-il pas ironique que Churchill ait vanté la prétendue supériorité du système démocratique parlementaire en 1947, à une époque où la Grande-Bretagne gouvernait d'une main de fer des centaines de millions de gens dénués du droit de vote? N'est-il pas également ironique que ce psychopathe sanguinaire qu'était Winston Churchill ait eu besoin d'exploiter malhonnêtement les images de la catastrophe sanitaire typhique de Bergen-Belsen (en les faisant passer pour des victimes d'une soi-disant politique d'extermination raciste perpétrée par "les démons nazis") afin de "démontrer" cette prétendue supériorité éclatante du système démocratique? "La croisade des démocraties" par Robert Faurisson: http://library.flawlesslogic.com/croisade.htm
hermod Posté le 03/11/2013 19:36:37



 
Religion & Franc-Maçonnerie
rss feed
Vign2_Pie_XII_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Jean-Louis BERGER •  Ajouter un commentaire  3 commentaires

L'Anti-Christ

03/12/2017 15:14:51
Vign2_antc3a9christ-juif_all
Normal 0 21 false false false FR-CH X-NONE...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  6 commentaires
Vign2_V2-ESCROQUERIE_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Arthur W. TERMINIELLO •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les mangeurs de cendres

31/08/2016 14:49:08
Vign2_saturne_devore_ses_enfants_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

La Némésis du dieu Six

24/06/2016 19:43:56
Vign2_la_colere_de_dieu_116x89_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Pie_IX_all
800x600 Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par XXX •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Francois_all
&n...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_monnaie_666_all
Tout d'abord, pratiquement toutes les interprétations du chiffre 666 relèvent d'une...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Judas trône au Vatican

14/12/2014 10:22:28
Vign2_sculptureFloriano_Bodini_sur_Montini-P6_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_crimes_des_papes_all
Cette secte m...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Histoire
rss feed
Archive(s) :
select
Vign2_passeport_allemand_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WhiteArmyPropagandaPosterOfTrotsky_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les usines à gaz existent

10/10/2016 10:41:27
Vign2_henry_ford_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_genocide_armenien_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_patria11_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

De Béria à Seligman

31/08/2015 20:06:35
Vign2_positive-psychology-psychotherapy-with-martin-seligman-phd-dvd-cover-art_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Ukraine ou Khazarstan ?

01/02/2015 12:53:53
Vign2_khazaria-fr_all
Quelques conditions géographiques sont nécessaires pour qu’une grande civilisation puisse s’épanouir dans l’espace et dans le temps. Trois des plus grandes civilisations du monde antique, la Chine, avec le Yang-Tsé-Kiang, la Mésopotamie, avec le Tigre et l’Euphrate, l’Egypte, avec le Nil, possédèrent...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_4a14405r_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

L'incendie de Saint-Gingolph

12/10/2014 17:05:15
Vign2_saint-gingolph_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_350th-Birth-Anniversary-of-Pavlo-Polubotok_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Science
rss feed
Vign2_les_dupont_sur_la_Lune_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  4 commentaires
Vign2_geo_all
Normal 0 21 false false false FR-CH...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  5 commentaires

Calcul du Temps

08/01/2014 18:55:21
Vign2_cadran_solaire2008_003_all
...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
list_album
Vign2_image001_all
Preuve visuelle que la théorie de Copernic est fausse...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Le dogme caduc de Copernic

31/10/2013 11:13:08
Vign2_systeme_copernic_all
S’il est un dogme solidement établi, c’est bien celui de Copernic (1473-1543), selon lequel la terre tourne autour du soleil. Mettre en doute un tel dogme, c’est immédiatement passer pour fou, tellement la question ne se pose même pas, le dogme ayant été comme incrusté dans le cerveau depuis l’enfance et les centaines...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Figures de légende
rss feed

Hommage à Ernest Zündel

01/09/2017 08:17:19
Vign2_1045055-le-pamphletaire-et-editeur-negationniste-allemand-ernst-zundel-le-9-fevrier-2006-a-mannheim-en-allem_all
Ernst Zündel Pour Ingrid Rimland, l’épouse du défunt (29 avril 1939 – 5 août 2017) : « Il n’y a aucun dout...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
Vign2_volontari_di_francia_carlo_panzarasa_all
Carlo Alfredo Panzarasa Dans ce monde qui marche cul par-dessus tête, il est des destins d’une logique impitoyable… Prenez Dario Fo : en 1943, à 17 ans, il est engagé volontaire dans les parachutistes, unité d’élite de la Répu...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_georges-bernanos1_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_jean_edern_hallier_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_ezra_pound_arno_breker_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Vilfredo_Pareto_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WagnerBrekerlarge_all
Richard Wagner par Arno Breker Jacques d’Arnoux (1896-1980), grand invalide de la Première guerre mondiale, grand officier de la Légion d’honneur, proposa dans son ouvrage Paroles d’un revenant (Ed. Plon, 1941, page 238) une hiérarchie des arts selon le rang suivant : <...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires

Eloge du Colonel Olrik

09/11/2013 14:26:27
Vign2_olrik_all
Éloge du colonel Olrik, homme de goût, de savoir et d’action, chef du 13e Bureau pour la sûreté de l’État, directeur des services d’espionnage de l’Empire, conseiller de l’empereur Basam Damdu Dès la deuxième image du premier alb...Lire la suite
Publié par Jean-Jacques LANGENDORF •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
 
Communiqué

Suite au blocage des

transactions par PayPal,

la boutique en ligne des

Editions de Cassandra a

été supprimée.

 

Nous nous excusons

pour ce désagrément,

mais il faut savoir que

cette mesure unilatérale

a été prise à l’insu de

notre plein gré et sans

que PayPal ne daigne

donner la moindre

explication à ce sujet.

 

Nous vous remercions

de votre compréhension

et nous vous confirmons

que ces livres et brochures

sont toujours disponibles.

 

Il suffit pour se les

procurer de demander

notre catalogue

à l’adresse suivante :

 

EDITIONS DE CASSANDRA

Case postale 141

CH-3960 Sierre (Suisse)

editionsdecassandra@yahoo.fr

 

 
Charte du Site
Vign_5160636-sceau-de-cire-avec-un-drapeau-suisse-sur-le
Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie

Selon l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies en date du 10 décembre 1948 :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Lors de la 102e session du Comité des Droits de l’homme qui s’est tenue à Genève du 11 au 29 juillet 2011, l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme a été amendé par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Observation No 34).

Ce Pacte a valeur contraignante pour les Etats parties. La Confédération helvétique n’a pas formulé de réserve concernant le paragraphe 49.

« 49. Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression.
Le Pacte ne permet pas les interdictions générales de l’expression d’une opinion erronée ou d’une interprétation incorrecte d’événements du passé. Des restrictions ne devraient jamais être imposées à la liberté d’opinion et, en ce qui concerne la liberté d’expression, les restrictions ne devraient pas aller au-delà de ce qui est permis par le paragraphe 3 ou exigé par l’article 20. »

L’article 261 bis du Code pénal suisse (loi dite antiraciste) est entré en vigueur en date du 1er janvier 1995. Le paragraphe 4 vise celui qui :

« (…) niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité. »

Ce paragraphe a été interprété et appliqué sans mesure de manière à criminaliser des opinions non conformes à la version obligée de l’Histoire. Cette loi-bâillon a introduit dans l’espace de liberté qu’a toujours symbolisé notre Confédération une entrave à la liberté d’expression, telle qu’elle se trouve pourtant garantie par l’article 16 de la Constitution fédérale.

CONCLUSION : le paragraphe 4 de l’article 261 bis est manifestement incompatible avec le paragraphe 49 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dont acte !

La Sentinelle du Continent est là pour veiller à l'application de ce Pacte afin qu'il ne reste pas lettre morte.

Les atteintes à la liberté d'expression qui seront portées à sa connaissance  pourront faire l'objet d'une publication sur le site.

La Sentinelle du Continent se réserve le droit d'agir en justice, d'entente avec les personnes susceptibles d'avoir été  lésées dans l'exercice de leurs droits fondamentaux.

Visites
© 2013
Créer un site avec WebSelf