Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Site de
René-Louis BERCLAZ
 
Droits de l'homme - Démocratie
rss feed
Vign2_tribunal_federal_suisse_all
Salle d'audience du Tribunal fédéral suisse Comme à la Foire au lard de Martigny, les grandes institutions sont vraiment le cadre idéal pour faciliter la...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
Vign2_Pantheon_Paris_all
En date du 21 avril 1982, d’éminentes personnalités du monde de la Résistance, de la Déportation et de la recherche scientifique se mobilisèrent pour fonder à Paris une « Association pour l’étude des assassinats par gaz sous le régime national-socialiste » (ASSAG). Cette association avait pou...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Courrier du Continent

11/02/2016 11:41:50
Vign2_DSC00180_all
Le Courrier du Continent est un périodique politique de douze pages qui présente dix fois l’an une revue de la presse internationale, une tribune libre, des notes de lecture, une rubrique consacrée à l’histoire et à la culture, l’actualité révisionniste et un éditorial....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_7772560130_salle-d-audience-de-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-cedh-en-2007-archives_all
La salle d'audience de la Cour européenne des Droits de l'homme à Strasbourg...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_shoah_all
Mais que demande le peuple quand Le Temps, journal de référence du politiquement correct en Suisse romande, reprend mot à mot les arguments révisionnistes en matière de liberté d’expression !...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_le-tribunal-federal_all
Dans un arrêt du 22 mars 2000 (arrêt 6S.719/1999), le Tribunal fédéral suisse affirme : « Il est prouvé que sous le régime national-socialiste plusieurs mil...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Message d'exil

04/12/2013 19:47:36
Vign2_Jurgen-Graf-1_all
Traduction de l’interview donnée par Jügen Graf le 24 février 2013 à YJC (Young Journalists Club) Iran http://www.yjc.ir/en/print/198...Lire la suite
Publié par Jürgen GRAF •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Appel des Huit pour la Paix

18/11/2013 10:48:24
Vign2_tribunal_de_Nuremberg_all
Appel des Huit pour la Paix, Malaga, 10 octobre 2013...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

La paille et la poutre

29/10/2013 17:53:19
Vign2_la-paille-et-la-poutre_all
Les Droits de l’homme sont-ils respectés en Suisse ? En venant sur Terre, le citoyen planétarien reçoit au berceau quelques douillets chiffons de papier, grâce auxquels il jouira sa vie durant d’une sollicitude que même les meilleurs parents du monde ne sauraient lui prodiguer....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_injustice_all
Il existe un abîme d’incompréhension entre les juristes et les gens « normaux ». Cet abîme d’incompréhension est dû au fait que la logique juridique n’a rien à voir avec le plus élémentaire bon sens, ni même avec la just...Lire la suite
Publié par Frank BRUNNER •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Religion & Franc-Maçonnerie

Le B'nai B'rith n'a fait qu'une bouchée du Vatican !

08/12/2013 20:25:02

 

 

 

Cette secte maçonnique, fondée aux Etats-Unis en 1843, est exclusivement réservée aux Juifs. Ce seul critère permet de dire que le lobby judéo-maçonnique est une réalité et non pas un fantasme issu de théories antisémites.

Le B’nai B’rith compterait de nos jours environ 500 000 membres, répartis dans une cinquantaine de pays. Prétendant rassembler l’élite du Peuple élu, elle se flatte d’avoir compté parmi ses frères un Sigmund Freud et un Albert Einstein. Le B’nai B’rith est certainement la plus importante et la plus influente organisation juive de notre époque. Pour le plus grand bien de l’humanité, rien n’échappe à sa vigilante sollicitude et elle revendique un droit d’ingérence dans tous les domaines et dans tous les pays dès que des intérêts juifs sont en cause. Sur le plan politique, le B’nai B’rith reconnaît ouvertement avoir obtenu des Etats-Unis la reconnaissance d’Israël. De même, le B’nai B’rith, sous couvert des réformes du Concile Vatican II, revendique avoir obtenu de l’Eglise catholique la renonciation de son enseignement de toujours vis-à-vis du judaïsme.

Voilà ce que le quotidien Le Monde du 19 novembre 1963 publiait à ce propos :

 

L’organisation juive internationale B’nai B’rith a manifesté le désir d’établir des relations plus étroites avec l’Eglise catholique. Dans ce but elle a maintenant soumis au Concile une déclaration dans laquelle on affirme la responsabilité de l’humanité tout entière dans la mort du Christ. Si cette déclaration est acceptée par le Concile – a déclaré Label Krantz, président du Conseil international du B’nai B’rith – les communautés juives chercheront les moyens de collaborer avec les autorités de l’Eglise.

 

Il suffit d’ouvrir les Evangiles pour se rendre compte qu’une telle interprétation des textes est véritablement perfide ; or, la perfidie a toujours été la marque de fabrique de la mentalité juive. Sous prétexte d’un œcuménisme à sens unique, les Juifs « perfides », selon l’enseignement même de l’Eglise de toujours, se transformèrent, après le Concile Vatican II, en « frères aînés » des catholiques. Un tel « miracle » à rebours obligerait les fidèles à faire amende honorable pour se repentir d’avoir été les dupes de deux mille ans d’enseignements fallacieusement perfides ! Dans un monde qui marche sur la tête, il ne reste plus qu’à mettre la croix à l’envers !

Dénoncer la perfidie des Juifs n’est pas qu’un article de foi, c’est une mise en garde dictée par une expérience séculaire contre des intrigues bien réelles menées avec un aplomb tel qu’elles suscitent parfois l’incrédulité même des victimes quant à l’identité des criminels. Après la Révolution française, rares furent les autorités civiles à faire preuve de loyauté en protégeant leurs administrés des exactions des spéculateurs et des usuriers. Ainsi, en 1860, le Conseil fédéral fit une déclaration lucide et exemplaire en réponse à une démarche diplomatique déplacée de la France visant à obtenir, en faveur des Juifs, des avantages que n’avaient même pas les habitants du pays ! En effet, les cantons, à cette époque, se réservaient le droit d’expulser des Confédérés jugés indésirables en les renvoyant dans leur canton d’origine.

 

La législation de divers cantons refusant ou rendant difficile l’établissement des Juifs en général, n’a point été inspirée par des idées d’intolérance ou de persécution religieuse, ni par des sentiments de haine ou d’inhumanité, mais elle a été dictée par de nombreuses et amères expériences faites de la manière dont ces gens exercent ordinairement leur industrie.

(Source : Georges Ollivier, L’Alliance Israélite Universelle (1860-1960), Documents et Témoignages, Paris, 1959, page 24)

 

Il n’est guère difficile, en lisant la réponse du Conseil fédéral, de deviner quels arguments le gouvernement français employa pour rédiger sa note : les mêmes que ceux martelés de nos jours par les médias, les ONG et les autorités sur la tolérance, la haine et la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Déjà à cette occasion le B’nai B’rith et l’Alliance Israélite Universelle dictaient au gouvernement français quelle politique étrangère devait être menée pour défendre les intérêts du lobby juif, quand bien même, en l’occurrence, la France n’avait aucun droit d’intervenir dans les affaires intérieures de la Confédération helvétique. On le voit, le droit d’ingérence n’est pas nouveau, mais il est à sens unique, car il ferait beau voir qu’un Etat s’avise de s’ingérer dans la politique israélienne pour défendre les droits des non-Juifs !

Quant aux décisions du Concile Vatican II, entérinées en date du 14 octobre 1965, elles consacrent le triomphe du talmudisme sur les Evangiles :

 

-     Saint Matthieu devient après le Concile un menteur et un faussaire quand il décrit une Passion   faisant porter au peuple juif la responsabilité de la mort du Christ.

 

-      Les Papes, les Pères et les Docteurs de l’Eglise deviennent après le Concile des imposteurs antisémites, répandant dans le monde la haine des Juifs en se fondant sur une doctrine fallacieuse, avec pour conséquence l’arrivée de Hitler au pouvoir, la Shoah et les six millions.

 

Aujourd’hui, le B’nai B’rith a atteint ses objectifs en contrôlant l’Eglise de A à Z et en lui dictant sa conduite : ainsi, exemple parmi tant d’autres, le procès en béatification d’Isabelle la Catholique, reine de Castille, qui avait avec son époux le roi Ferdinand d’Aragon expulsé les Juifs d’Espagne en 1492, fut interrompu et l’annonce de cette capitulation fut proclamée URBI et ORBI le 28 mars 1991 à Rome par le cardinal Felici.

Pourtant, ce programme de subversion était clairement annoncé bien avant le Concile Vatican II par ceux-là même qui l’appliquèrent à la lettre. La Deuxième guerre mondiale fut l’occasion rêvée pour vaincre les dernières réticences et éliminer par le fer et par le feu tous ceux qui manifestèrent la moindre velléité de résistance face au programme hégémonique du B’nai B’rith et de ses affiliés.

Il suffit pour s’en convaincre de prendre connaissance des déclarations faites lors d’un congrès du B’nai B’rith à Paris et publiées par la Catholic Gazette, organe mensuel officiel de la Société missionnaire catholique d’Angleterre, dans son numéro du mois de février 1936 :

 

Aussi longtemps que subsistera parmi les Goyim une conception morale de l’ordre social, et aussi longtemps que la foi, le patriotisme et la dignité n’auront pas été déracinés, notre règne sur le monde est impossible.

Nous avons déjà accompli une partie de notre tâche mais nous ne pouvons encore prétendre que tout le travail est accompli. Nous avons encore un long chemin à parcourir avant de renverser notre principal ennemi : l’Eglise catholique. Nous devons toujours avoir à l’esprit que l’Eglise catholique est la seule institution qui s’est maintenue et qui, tant qu’elle se maintiendra, nous barrera la route.

L’Eglise catholique, par son travail méthodique et par ses enseignements édifiants et moraux, tiendra toujours ses enfants dans un tel état d’esprit qu’ils auront trop de respect d’eux-mêmes pour plier devant notre domination et pour fléchir devant notre futur roi d’Israël.

C’est pourquoi nous nous sommes efforcés de découvrir le meilleur moyen de secouer l’Eglise catholique dans ses bases profondes. Nous avons répandu l’esprit de révolte et un faux libéralisme parmi les nations des Goyim de façon à les persuader d’abandonner leur foi et même à leur inspirer la honte de professer les préceptes de leur religion et d’obéir aux commandements de leur Eglise. Nous avons conduit de nombreux parmi eux à se vanter d’être des athées et mieux encore, à se glorifier d’être des descendants du singe !

Nous leur avons fourni des théories nouvelles de réalisation radicalement impossible, telles que le communisme, le socialisme ou l’anarchisme.

Ces mythes servent nos fins. Les Goyim, stupides, les ont acceptés avec le plus grand enthousiasme sans réaliser le moins du monde que ces théories viennent de nous et qu’elles constituent un puissant instrument contre eux-mêmes.

Nous avons noirci l’Eglise par les plus ignominieuses calomnies. Nous avons sali son histoire et jeté le discrédit sur ses plus nobles activités. Nous lui avons imputé les torts de ses ennemis et avons amené ces derniers à se rapprocher plus étroitement de nous. Ainsi nous sommes aujourd’hui les témoins satisfaits de rébellions contre l’Eglise dans plusieurs pays.

Nous avons transformé son clergé en objet de haine et de dérision. Nous l’avons exposé au mépris de la foule. Nous avons fait considérer comme démodés et comme perte de temps, les pratiques de la religion catholique.

Les Goyim, à notre stupéfaction, se sont montrés des dupes extraordinaires. On s’attendait à plus d’intelligence et de sens pratique de leur part mais ils ne valent pas mieux qu’un troupeau de moutons : laissons-les paître dans nos champs jusqu’à ce qu’ils soient assez gras pour être immolés à notre futur Roi du Monde.

Nous avons fondé de nombreuses associations secrètes qui travaillent à nos fins, sous nos ordres et notre direction. Nous avons fait en sorte que les Goyim considèrent comme un honneur d’en faire partie. Elles sont plus florissantes que jamais grâce à notre or.

Les Goyim qui trahissent ainsi leurs intérêts les plus précieux, doivent ignorer que ces associations sont notre œuvre et qu’elles travaillent pour nous. L’un des nombreux triomphes de la Franc-Maçonnerie est que les Goyim ne soupçonnent même pas que nous nous servons d’eux pour construire leur propre prison, et qu’ils forgent les chaînes de leur propre servilité à notre égard.

Jusqu’ici nous avons conduit nos attaques contre l’Eglise suivant une stratégie opérant de l’extérieur. Mais ce n’est pas tout. Voyons maintenant comment nous avons procédé pour hâter la ruine de l’Eglise, comment nous avons pénétré dans ses cercles les plus intimes et amené une grande partie de son clergé à se faire les chantres de notre cause.

En plus de l’influence de notre philosophie, nous avons pris d’autres mesures pour ouvrir une brèche dans l’Eglise. Nous avons induit certains de nos enfants à se joindre au corps catholique, avec l’intimation explicite qu’ils devaient travailler d’une façon encore plus efficace à la désintégration de l’Eglise en créant des scandales dans son sein. Nous avons obéi à l’ordre séculaire : « faites de vos enfants des chanoines afin qu’ils puissent détruire l’Eglise ! ».

Malheureusement des Juifs convertis n’ont pas tous été fidèles à leur mission. Plusieurs d’entre eux nous ont trahis. Mais un grand nombre a tenu sa promesse et fait honneur à sa parole.

Nous sommes les pères de toutes les révolutions, même celles qui parfois se sont retournées contre nous. Nous sommes les maîtres suprêmes de la paix et de la guerre. Nous pouvons nous vanter d’avoir été les créateurs de la Réforme.

Calvin était Juif, l’autorité juive lui fit confiance et il eut l’aide de la finance juive pour dresser son plan de réforme.

Martin Luther céda aux influences de ses amis Juifs et grâce à l’autorité et à la finance juive, son complot contre l’Eglise fut couronné de succès.

Grâce à notre propagande à nos théories sur le Libéralisme, à notre définition perverse de la Liberté, les Goyim furent prêts à accepter la Réforme. Ils se séparèrent de l’Eglise pour tomber dans nos filets. L’Eglise s’affaiblit, son autorité sur les rois fut réduite à néant.

Nous sommes reconnaissants envers les protestants pour leur loyauté à nos desseins. Mais la plupart d’entre eux ignorent totalement qu’ils nous sont loyaux. Mais nous leur sommes reconnaissants pour l’aide merveilleuse qu’ils nous donnent dans notre lutte contre le château-fort de la civilisation chrétienne et nos préparatifs vers l’avènement de notre suprématie sur le monde entier et les royaumes des Goyim.

Nous avons réussi à renverser la majorité des trônes d’Europe. Les autres suivront dans un proche avenir. La Russie sert déjà notre domination. La France, avec son gouvernement maçonnique est entièrement à notre merci. L’Angleterre par sa dépendance à notre finance, est sous notre talon et son protestantisme détruira le catholicisme dans le pays. L’Espagne et le Mexique ne sont que des jouets entre nos mains.

De nombreux pays sont entre nos mains : les Etats-Unis y sont intégralement. Mais l’Eglise est toujours vivante. Nous devons la détruire sans attendre davantage et sans la moindre pitié. La presse mondiale est sous notre contrôle. Encourageons de façon plus violente la haine contre l’Eglise catholique. Intensifions nos activités dans l’empoisonnement de la morale des Goyim. Répandons l’esprit de révolution dans le cœur des peuples.

Il faut les amener à mépriser le patriotisme, l’amour de leur famille, à considérer leur foi comme une fadaise, leur obéissance à l’Eglise comme une servilité dégradante de sorte qu’ils deviennent sourds à l’appel de l’Eglise et aveugles à ses cris d’alarme contre nous.

Par-dessus tout, rendons impossible la réunion à l’Eglise des chrétiens qui sont hors de son giron et la réunion des non chrétiens à l’Eglise. Autrement, le plus grand obstacle à notre domination sera raffermi et notre travail restera inaccompli. Notre complot serait dévoilé. Les Goyim se retourneraient contre nous dans un esprit de vengeance et notre domination deviendrait impossible.

Tant que l’Eglise aura des militants, nous ne serons pas les maîtres du monde. Les Juifs ne régneront que lorsque le Pape de Rome sera détrôné, comme tous les autres monarques de la terre.

Publié par René-Louis BERCLAZ •   Ajouter un commentaire  1 commentaires


Je m'en veux de ne pas avoir connu votre site plus tôt. En lien , bien sûr. je l'ai découvert par Cattos. Le B'nai brith, c'est le noyau dur avec les Rothschild de la saloperie de ce monde.
Le Brebis Galleux http://labrebisgall [...] Posté le 25/11/2014 20:22:16



 
Histoire
rss feed

L'Argument Skripal - Faurisson

05/04/2018 17:36:42
Vign2_Photo_affaire_Skripal_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_passeport_allemand_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WhiteArmyPropagandaPosterOfTrotsky_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les usines à gaz existent

10/10/2016 10:41:27
Vign2_henry_ford_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_genocide_armenien_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_patria11_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

De Béria à Seligman

31/08/2015 20:06:35
Vign2_positive-psychology-psychotherapy-with-martin-seligman-phd-dvd-cover-art_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Ukraine ou Khazarstan ?

01/02/2015 12:53:53
Vign2_khazaria-fr_all
Quelques conditions géographiques sont nécessaires pour qu’une grande civilisation puisse s’épanouir dans l’espace et dans le temps. Trois des plus grandes civilisations du monde antique, la Chine, avec le Yang-Tsé-Kiang, la Mésopotamie, avec le Tigre et l’Euphrate, l’Egypte, avec le Nil, possédèrent...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_4a14405r_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

L'incendie de Saint-Gingolph

12/10/2014 17:05:15
Vign2_saint-gingolph_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Science
rss feed
Vign2_les_dupont_sur_la_Lune_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_geo_all
Normal 0 21 false false false FR-CH...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  5 commentaires

Calcul du Temps

08/01/2014 18:55:21
Vign2_cadran_solaire2008_003_all
...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
list_album
Vign2_image001_all
Preuve visuelle que la théorie de Copernic est fausse...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Le dogme caduc de Copernic

31/10/2013 11:13:08
Vign2_systeme_copernic_all
S’il est un dogme solidement établi, c’est bien celui de Copernic (1473-1543), selon lequel la terre tourne autour du soleil. Mettre en doute un tel dogme, c’est immédiatement passer pour fou, tellement la question ne se pose même pas, le dogme ayant été comme incrusté dans le cerveau depuis l’enfance et les centaines...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Figures de légende
rss feed

Hommage à Ernest Zündel

01/09/2017 08:17:19
Vign2_1045055-le-pamphletaire-et-editeur-negationniste-allemand-ernst-zundel-le-9-fevrier-2006-a-mannheim-en-allem_all
Ernst Zündel Pour Ingrid Rimland, l’épouse du défunt (29 avril 1939 – 5 août 2017) : « Il n’y a aucun dout...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_volontari_di_francia_carlo_panzarasa_all
Carlo Alfredo Panzarasa Dans ce monde qui marche cul par-dessus tête, il est des destins d’une logique impitoyable… Prenez Dario Fo : en 1943, à 17 ans, il est engagé volontaire dans les parachutistes, unité d’élite de la Répu...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_georges-bernanos1_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_jean_edern_hallier_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_ezra_pound_arno_breker_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Vilfredo_Pareto_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WagnerBrekerlarge_all
Richard Wagner par Arno Breker Jacques d’Arnoux (1896-1980), grand invalide de la Première guerre mondiale, grand officier de la Légion d’honneur, proposa dans son ouvrage Paroles d’un revenant (Ed. Plon, 1941, page 238) une hiérarchie des arts selon le rang suivant : <...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires

Eloge du Colonel Olrik

09/11/2013 14:26:27
Vign2_olrik_all
Éloge du colonel Olrik, homme de goût, de savoir et d’action, chef du 13e Bureau pour la sûreté de l’État, directeur des services d’espionnage de l’Empire, conseiller de l’empereur Basam Damdu Dès la deuxième image du premier alb...Lire la suite
Publié par Jean-Jacques LANGENDORF •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
 
Communiqué

Suite au blocage des

transactions par PayPal,

la boutique en ligne des

Editions de Cassandra a

été supprimée.

 

Nous nous excusons

pour ce désagrément,

mais il faut savoir que

cette mesure unilatérale

a été prise à l’insu de

notre plein gré et sans

que PayPal ne daigne

donner la moindre

explication à ce sujet.

 

Nous vous remercions

de votre compréhension

et nous vous confirmons

que ces livres et brochures

sont toujours disponibles.

 

Il suffit pour se les

procurer de demander

notre catalogue

à l’adresse suivante :

 

EDITIONS DE CASSANDRA

Case postale 141

CH-3960 Sierre (Suisse)

editionsdecassandra@yahoo.fr

 

 
Charte du Site
Vign_5160636-sceau-de-cire-avec-un-drapeau-suisse-sur-le
Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie

Selon l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies en date du 10 décembre 1948 :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Lors de la 102e session du Comité des Droits de l’homme qui s’est tenue à Genève du 11 au 29 juillet 2011, l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme a été amendé par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Observation No 34).

Ce Pacte a valeur contraignante pour les Etats parties. La Confédération helvétique n’a pas formulé de réserve concernant le paragraphe 49.

« 49. Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression.
Le Pacte ne permet pas les interdictions générales de l’expression d’une opinion erronée ou d’une interprétation incorrecte d’événements du passé. Des restrictions ne devraient jamais être imposées à la liberté d’opinion et, en ce qui concerne la liberté d’expression, les restrictions ne devraient pas aller au-delà de ce qui est permis par le paragraphe 3 ou exigé par l’article 20. »

L’article 261 bis du Code pénal suisse (loi dite antiraciste) est entré en vigueur en date du 1er janvier 1995. Le paragraphe 4 vise celui qui :

« (…) niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité. »

Ce paragraphe a été interprété et appliqué sans mesure de manière à criminaliser des opinions non conformes à la version obligée de l’Histoire. Cette loi-bâillon a introduit dans l’espace de liberté qu’a toujours symbolisé notre Confédération une entrave à la liberté d’expression, telle qu’elle se trouve pourtant garantie par l’article 16 de la Constitution fédérale.

CONCLUSION : le paragraphe 4 de l’article 261 bis est manifestement incompatible avec le paragraphe 49 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dont acte !

La Sentinelle du Continent est là pour veiller à l'application de ce Pacte afin qu'il ne reste pas lettre morte.

Les atteintes à la liberté d'expression qui seront portées à sa connaissance  pourront faire l'objet d'une publication sur le site.

La Sentinelle du Continent se réserve le droit d'agir en justice, d'entente avec les personnes susceptibles d'avoir été  lésées dans l'exercice de leurs droits fondamentaux.

Visites
© 2013
Créer un site avec WebSelf