Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Site de
René-Louis BERCLAZ
 
Droits de l'homme - Démocratie
rss feed
Vign2_tribunal_federal_suisse_all
Salle d'audience du Tribunal fédéral suisse Comme à la Foire au lard de Martigny, les grandes institutions sont vraiment le cadre idéal pour faciliter la...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
Vign2_Pantheon_Paris_all
En date du 21 avril 1982, d’éminentes personnalités du monde de la Résistance, de la Déportation et de la recherche scientifique se mobilisèrent pour fonder à Paris une « Association pour l’étude des assassinats par gaz sous le régime national-socialiste » (ASSAG). Cette association avait pou...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Courrier du Continent

11/02/2016 11:41:50
Vign2_DSC00180_all
Le Courrier du Continent est un périodique politique de douze pages qui présente dix fois l’an une revue de la presse internationale, une tribune libre, des notes de lecture, une rubrique consacrée à l’histoire et à la culture, l’actualité révisionniste et un éditorial....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_7772560130_salle-d-audience-de-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-cedh-en-2007-archives_all
La salle d'audience de la Cour européenne des Droits de l'homme à Strasbourg...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_shoah_all
Mais que demande le peuple quand Le Temps, journal de référence du politiquement correct en Suisse romande, reprend mot à mot les arguments révisionnistes en matière de liberté d’expression !...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_le-tribunal-federal_all
Dans un arrêt du 22 mars 2000 (arrêt 6S.719/1999), le Tribunal fédéral suisse affirme : « Il est prouvé que sous le régime national-socialiste plusieurs mil...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Message d'exil

04/12/2013 19:47:36
Vign2_Jurgen-Graf-1_all
Traduction de l’interview donnée par Jügen Graf le 24 février 2013 à YJC (Young Journalists Club) Iran http://www.yjc.ir/en/print/198...Lire la suite
Publié par Jürgen GRAF •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Appel des Huit pour la Paix

18/11/2013 10:48:24
Vign2_tribunal_de_Nuremberg_all
Appel des Huit pour la Paix, Malaga, 10 octobre 2013...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

La paille et la poutre

29/10/2013 17:53:19
Vign2_la-paille-et-la-poutre_all
Les Droits de l’homme sont-ils respectés en Suisse ? En venant sur Terre, le citoyen planétarien reçoit au berceau quelques douillets chiffons de papier, grâce auxquels il jouira sa vie durant d’une sollicitude que même les meilleurs parents du monde ne sauraient lui prodiguer....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_injustice_all
Il existe un abîme d’incompréhension entre les juristes et les gens « normaux ». Cet abîme d’incompréhension est dû au fait que la logique juridique n’a rien à voir avec le plus élémentaire bon sens, ni même avec la just...Lire la suite
Publié par Frank BRUNNER •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Religion & Franc-Maçonnerie
rss feed
Vign2_Pie_XII_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Jean-Louis BERGER •  Ajouter un commentaire  3 commentaires

L'Anti-Christ

03/12/2017 15:14:51
Vign2_antc3a9christ-juif_all
Normal 0 21 false false false FR-CH X-NONE...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  6 commentaires
Vign2_V2-ESCROQUERIE_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Arthur W. TERMINIELLO •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les mangeurs de cendres

31/08/2016 14:49:08
Vign2_saturne_devore_ses_enfants_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

La Némésis du dieu Six

24/06/2016 19:43:56
Vign2_la_colere_de_dieu_116x89_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Pie_IX_all
800x600 Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par XXX •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Francois_all
&n...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_monnaie_666_all
Tout d'abord, pratiquement toutes les interprétations du chiffre 666 relèvent d'une...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Judas trône au Vatican

14/12/2014 10:22:28
Vign2_sculptureFloriano_Bodini_sur_Montini-P6_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_crimes_des_papes_all
Cette secte m...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Histoire
rss feed

L'Argument Skripal - Faurisson

05/04/2018 17:36:42
Vign2_Photo_affaire_Skripal_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_passeport_allemand_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WhiteArmyPropagandaPosterOfTrotsky_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les usines à gaz existent

10/10/2016 10:41:27
Vign2_henry_ford_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_genocide_armenien_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_patria11_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

De Béria à Seligman

31/08/2015 20:06:35
Vign2_positive-psychology-psychotherapy-with-martin-seligman-phd-dvd-cover-art_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Ukraine ou Khazarstan ?

01/02/2015 12:53:53
Vign2_khazaria-fr_all
Quelques conditions géographiques sont nécessaires pour qu’une grande civilisation puisse s’épanouir dans l’espace et dans le temps. Trois des plus grandes civilisations du monde antique, la Chine, avec le Yang-Tsé-Kiang, la Mésopotamie, avec le Tigre et l’Euphrate, l’Egypte, avec le Nil, possédèrent...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_4a14405r_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

L'incendie de Saint-Gingolph

12/10/2014 17:05:15
Vign2_saint-gingolph_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Science

Le "dogme" d'Einstein en péril !

30/01/2017 10:46:53

La Tribune de Genève des 24 et 25 septembre 2011 annonçait en première page : « Une découverte du CERN stupéfie le monde entier. Des physiciens du CERN ont mesuré des nutrinos voyageant plus vite que la lumière. Une limite infranchissable selon la théorie d’Einstein. » Effectivement cette nouvelle a immédiatement fait la UNE de toute la presse mondiale. Puis, l’effet de surprise passé, le soufflé s’est dégonflé et la loi du silence semble avoir été décrétée… du moins dans ladite grande presse. Le canular était-il trop gros ?! Ce n’est certainement pas par hasard si, à peine l’expérience réalisée et signalée aux principaux centres d’information concernant la Physique, l’Etat d’Israël demandait à être admis comme « observateur » au CERN, voie obligatoire pour être ensuite reconnu comme membre de plein droit de ladite Institution, demande évidemment acceptée. Coïncidence fortuite ou manœuvre délibérée ? Poser la question, c’est y répondre ! Les Juifs n’ont pas travaillé sans relâche pendant presque un siècle pour faire d’Einstein un démiurge et de « sa relativité » – plus que relative, puisque le vrai inventeur de la soi-disant « relativité » est Henri Poincaré – le summum de la connaissance ! Il était donc urgent d’envoyer des « experts » pour remettre au pas les imprudents qui osaient prouver la fausseté de telles évidences dogmatiques. Il existe un autre « centre » qui a réagi avec une extrême promptitude à cette nouvelle, qui avait d’ailleurs déjà filtré avant sa publication par les medias, c’est le « Centre de Cosmologie de l’Institut Niels Bohr » de Copenhague, centre qui recueille tout ce qui touche de près ou de loin l’astre sans lequel il n’y aurait aucune vie possible sur Terre…

Pourquoi cette promptitude ? Il faut savoir tout d’abord que la fameuse théorie de la relativité de Poincaré, plagiée par Einstein, n’est nullement une « découverte » scientifique fortuite mais une machination bien délibérée. Pour le comprendre il faut remonter à Copernic. Celui-ci a complètement bouleversé la vision de l’Univers en faisant du Soleil un fixe en lieu et place de la Terre. Il a très exactement fait ce qu’avait fait Josué, à la différence que Josué l’a fait pour quelques heures et obtenu ce miracle par sa foi en Dieu, alors que Copernic était censé le faire pour l’éternité. Autre différence majeure : seul le Soleil était momentanément arrêté par la foi de Josué, tandis que Copernic, en faisant du Soleil un fixe, fixait en même temps et par force toutes les étoiles. De son temps cette vision nouvelle était considérée comme une hypothèse, d’ailleurs déjà proposée dans l’Antiquité par Aristarque de Samos, et n’a suscité aucune réfutation ou confirmation scientifiquement fondée car les zones d’ombres qu’elle comportait étaient telles qu’elle ne pouvait pas dépasser ce stade. Un siècle plus tard, Galilée tenta de transformer cette hypothèse en certitude scientifique en se gardant bien de résoudre les problèmes insolubles résultant de cette théorie, à savoir :

 

1.   Comment justifier scientifiquement qu’une source unique puisse générer deux mouvements différents, le mouvement du Soleil étant différent de celui des étoiles.

2.   Comment justifier scientifiquement que le Soleil étant un fixe et par force toutes les étoiles, celui-ci est cependant un variable dans son mouvement alors que toutes les autres étoiles sont des fixes dans le leur pourtant généré par le même moteur, à savoir la rotation de la Terre sur son axe et la constance de son inclinaison, cette dernière n’ayant d’effet que sur l’étoile solaire et non sur la totalité des autres étoiles, ce que montre l’écliptique de façon aussi claire qu’irréfutable.

3.   Comment expliquer scientifiquement qu’il soit toujours midi en même temps pour tout méridien, alors que l’axe de rotation de la Terre est en constante variation par rapport au Soleil tout au long de l’année ???

 

Les fameuses « lois » de Newton, d’ailleurs en contradiction avec les expériences attribuées à Galilée mais vérifiées expérimentalement par la suite, à savoir que la masse ne joue pas le moindre rôle dans le mouvement des corps, celui-ci dépendant totalement du moteur qui le produit, n’ont évidemment pas résolu les problèmes fondamentaux cités ci-dessus, mais ont servi uniquement à « noyer le poisson » ! Curieusement et mystérieusement tous les astronomes (ou astrologues ?) se sont abstenus de donner une réponse logique aux réalités mentionnées plus haut.

Ainsi la théorie de Copernic, après l’instrumentalisation truffée de mensonges de « L’Affaire Galilée » et le gigantesque matraquage organisé de mains de maîtres autour d’elle – c’est un dogme du catéchisme de la franc-maçonnerie, organe séculier du judaïsme, inlassablement répété et propagé que l’Eglise s’est trompée en condamnant à tort Galilée et à travers lui la théorie de Copernic – est devenu ainsi un dogme scientifique !

Comment expliquer ce tour de passe-passe n’ayant pas l’ombre du moindre fondement scientifique ? Un texte de Poincaré dans La Science et l’Hypothèse nous en donne la raison fondamentale : « Ainsi l’espace absolu, le temps absolu, la géométrie ne sont pas des conditions qui s’imposent à la mécanique ; toutes ces choses ne préexistent pas plus à la mécanique que la langue française ne préexiste logiquement aux vérités que l’on exprime en français. »

Voilà un texte qui, lu rapidement, paraît aussi bien pensé que bien rédigé : il expose une évidence qu’il ne viendrait à l’idée de personne de contester ou même de mettre en doute. Et pourtant, à la réflexion, on peut dire qu’il s’agit, pour employer des mots pas trop blessants, d’un sophisme particulièrement grossier. Premièrement, parler d’espace absolu et de temps absolu est totalement absurde ; l’espace et le temps sont limités ou illimités, mais en aucun cas ils ne peuvent être qualifiés d’absolus. Ce n’est pas par hasard que Poincaré y accole le mot géométrie pour signifier que ses lois et règles n’ont, elles aussi, rien d’absolus, ce qui veut dire en clair que espace, temps et lois régissant la géométrie n’ont rien de fixe et peuvent varier à l’infini !

Et, pour le prouver, Poincaré déclare qu’il en est ainsi parce que la langue française ne préexiste logiquement aux vérités que l’on exprime en français. C’est vraiment prendre les lecteurs pour des imbéciles, car le dernier des demeurés sait que la Vérité préexiste au français et à tout idiome qui tentent de l’exprimer par des mots et structures elles-mêmes soumises à des lois et règles strictes et fixes, surtout en français !

Mais ce sont ces mêmes lois et règles que Poincaré dynamite pour espace, temps et géométrie, en les transformant, de fixes qu’elles sont par essence, en variables ! Ne lui en déplaise : un angle droit sera toujours et partout de 90° et une journée complète a toujours eu et aura toujours 24 heures ! Ce qui n’empêche pas les scientifiques à la Poincaré, Einstein et Cie à substituer au temps solaire, devenu ainsi variable, un temps fixe (voire « absolu » ! ) désormais régi par une horloge dite atomique et non plus par le Soleil et de régir le Soleil par ladite horloge. Comme on en a la preuve ci-dessus la contradiction est une constante invariable dans la Physique moderne et on dissimule ces contradictions sous le terme commode de « relativité » ! Mais on voit à quelles absurdités conduit une façon de penser et de raisonner sur de tels sables mouvants… On ne nage pas dans l’antimatière mais dans le non-sens.

Mentionnons en passant que le pseudo-pape Jean Paul II, alias le juif Wojtyla, a « réhabilité » Galilée, soi-disant injustement condamné par l’Eglise… et célébré le centenaire de la naissance d’Einstein, plagiaire de Poincaré ! On se demande bien pour quelle raison le pseudo vicaire du Christ, per quem omnia facta sunt, faisait cette célébration d’une personne pour qui Dieu n’était, tout au plus, qu’une hypothèse !

Ce n’est pas par hasard si le nom d’Einstein est écrit ici. En effet le démiurge Einstein, sorte de « dieu grand architecte de l’Univers », selon la définition du mot démiurge – et il le proclame lui-même lorsqu’il vaticine « pour ceux d’entre nous qui croyons en la physique, cette séparation entre passé, présent et futur n’est qu’une illusion » ce qui est une prérogative proprement divine – le démiurge donc, après avoir butiné un peu partout, s’est bien rendu compte que la théorie de Copernic était bancale mais qu’il était, malgré tout, urgent de la fixer pour l’éternité, ce que n’avaient pas fait Newton, Kepler ou Poincaré… ni Galilée !

Alors de sa propre et seule autorité il a fixé une limite au mouvement possible dans l’Univers, soit la vitesse de la lumière dans le vide. A noter en passant que le vide intégral n’existe pas et ne peut exister. Malgré cette objection, cette décision du démiurge est devenu un dogme scientifique fondamental, comme le montre et démontre la stupéfaction, réelle ou feinte, de tout le monde scientifique et médiatique après l’expérience du CERN, tous se rendant pourtant compte que cette absurdité imposée comme dogme par le démiurge n’a aucune base scientifique logique et a lancé toute la Physique, dite moderne, dans une voie sans issue… Le temps élastique qui résulte des tours de passe-passe effectués par le prestidigitateur n’est qu’une ineptie en parfaite synchronisation avec la philosophie de l’absurde où les êtres de raison deviennent des substances et les substances des êtres de raison que l’on peut algébriser et manipuler à loisir, ce qui est tout-à-fait normal dans le matérialisme, le spirituel n’ayant pas droit de cité dans ce système.

Il en est de même pour sa conception de l’espace et de la masse. Exemple particulièrement instructif : la fameuse équation e = mc2. Cette dernière est une aberration aussi bien sur le plan philosophique que scientifique, car si l’on pose comme base que « c » est la limite infranchissable pour tout mouvement dans l’Univers, il est donc impossible et impensable de mettre ce mouvement-limite au carré pour obtenir de l’énergie par la masse ! Pour obtenir de l’énergie, il faut effectivement une masse, et une masse de matière bien précisée et mise en mouvement, et de plus il faut le choc entre masses ou sur cette masse. Là encore, la fameuse formule est parfaitement inadéquate. On ne multiplie pas la masse d’une matière bien définie avec une relation, puisque la vitesse n’est que la mesure temporelle qui existe entre un point de départ et un point d’arrivée, représenté dans l’espace par une ligne et en temps par un mobile la parcourant et calculé sur la base d’une unité de mesure fixe, seconde, minute, année, etc.

Le résultat de cette formule aberrante est d’ailleurs facile à calculer 300.000 x 300.000 = 90.000.000.000, soit une vitesse, et une vitesse totalement impossible selon le même Einstein et ne produisant de plus pas la moindre énergie !

Depuis quatre ou cinq siècles, il était aisé de polémiquer à perte de vue sur la théorie de Copernic considérée a priori comme soi-disant scientifiquement établie et prouvée, le but principal de la polémique étant de discréditer l’Eglise dont les dirigeants étaient considérés comme des ignares et des demeurés incapables de comprendre la réalité pourtant aveuglante exposée par Copernic par la voix de Galilée. Je m’abstiendrai de donner des détails sur ce personnage imbu de lui-même, assoiffé de gloire temporelle et de monnaies bien sonnantes… Toutefois toutes ces polémiques n’avaient pas de répercussions sur le plan pratique, mais ont fini par détourner totalement les esprits du problème fondamental : l’adéquation entre la théorie et la réalité !

Signalons en passant que c’est cette même Eglise qui avait pourtant établi et imposé le calendrier grégorien, du nom de son auteur, le Pape Grégoire XIII, successeur du Pape saint Pie V, sur la base d’un travail scientifique extraordinaire de précision, effectué évidemment sans ordinateur ni machine à calculer, travail que personne à l’heure actuelle ne serait assez sot pour le tourner en dérision, puisque ce calendrier est et restera la base indispensable pour le comput du temps. Ce n’était en toute certitude pas des ignares et des demeurés qui ont établi ce chef-d’œuvre de précision dans l’observation et le calcul du temps des mouvements du Soleil, des étoiles et de la Lune pour montrer leur synchronisation !

Il en va tout autrement dès l’instant où les hommes ont décidé d’escalader les Cieux. [Voir en Isaïe 14 comment s’est terminée cette prétention de Lucifer qui préfigure celle qui se produira infailliblement pour ses disciples des Temps modernes…] C’est le Président des Etats-Unis, John F. Kennedy, qui le premier annonça que des hommes seraient envoyés sur la Lune… et que ces hommes seraient des Américains pour se laver de l’outrage effroyable que les Etats-Unis – se considérant comme la première puissance mondiale dans tous les domaines – avaient subi par le choc déclenché par la réussite de Spoutnik par les Soviétiques. Le bip-bip de Spoutnik fit entrer en transes toutes les classes politique, scientifique, militaire et surtout financière américaines. Par tous les moyens et par n’importe quels moyens il fallait que les Etats-Unis mettent tout en œuvre pour montrer au monde entier qu’ils étaient, restaient et resteraient la première puissance mondiale par ce coup d’éclat de la conquête de la Lune : il fallait que le drapeau des Etats-Unis soit le premier à « flotter » sur l’astre mort et sans atmosphère qui tournait dans la proche banlieue de la Terre.

La précipitation étant mauvaise conseillère, les « scientifiques » américains en oublièrent le dogme de Copernic fixé par leur glorieux néo-compatriote, le démiurge Einstein, et se fièrent entièrement aux dogmes de Newton. Car la réussite de Spoutnik avait surtout comme conséquence immédiate le fait de pouvoir faire tourner autour de la Terre des satellites et que ceux-ci pourraient devenir des moyens et des relais particulièrement importants et surtout particulièrement rentables pour les ondes de télécommunication, la mondovision et… l’espionnage. Oubliant donc le dogme fondamental de Copernic fixé pour l’éternité par Einstein qui avait donné l’ordre au mouvement possible dans la création de ne pas dépasser la vitesse théorique de la lumière dans le vide, soit environ 300.000 km seconde, [ce qui rendait impossible la conception de l’Univers selon Hipparque, Ptolémée ou Aristote et tous les astronomes jusqu’à Copernic], ces scientifiques imaginèrent donc de placer un satellite dit géostationnaire, c’est-à-dire tournant non pas autour de la Terre mais tournant à la même vitesse que la rotation de la terre, semblant ainsi immobile par rapport à un point du globe. Ils calculèrent la hauteur à laquelle il fallait le placer pour que l’attraction, selon les lois de Newton, soit nulle, condition primordiale pour pouvoir accompagner la Terre dans sa rotation. Ils oublièrent simplement que la Terre non seulement tournait sur elle-même, mais se déplaçait autour du Soleil à la vitesse de 100.000 km heure (vitesse toute théorique d’ailleurs et fixée arbitrairement sur la base d’une évaluation de la distance Terre-Soleil de 150 millions de kilomètres…). Et pour que le satellite puisse paraître immobile par rapport à un point quelconque du globe, il fallait de nécessité absolue que ce satellite puisse suivre la Terre à la même vitesse et, pour ce faire, il n’y a qu’un seul moyen possible d’explication : l’ATTRACTION, puisque seule l’attraction pourrait expliquer que le satellite puisse suivre la Terre dans son mouvement accéléré autour du Soleil. Ainsi leur satellite était entièrement libéré de l’attraction pour paraître immobile par rapport à un point du globe et en même temps entièrement soumis à cette même attraction pour décrire une vrille, d’ailleurs d’une extrême complexité vu la fixité de l’inclinaison de son axe, pour accompagner la Terre dans son périple autour du Soleil… autant dire être et ne pas être en même temps !

Ceci dit, c’est à grand renfort de publicité que la NASA annonça qu’elle placerait un satellite géostationnaire quelque part au-dessus de l’Atlantique et pour bien souligner l’importance de l’événement historique qui allait stupéfier le monde entier, le Président John F. Kennedy s’était déplacé à Cap Canaveral. La fusée porteuse décolla comme prévu, plaça le satellite sur son orbite mais, au lieu de rester sagement à la place que les « scientifiques » lui avaient assigné, il se mit à tourner autour de la Terre comme un vulgaire Spoutnik ! Le Président Kennedy qui était un homme cultivé tira immédiatement la conclusion qui s’imposait : lesdits satellites géostationnaires sont impossibles pour les raisons indiquées ci-dessus et déclara, à la stupeur générale des concepteurs de cette erreur monumentale, qu’il fallait donc envisager pour la mondovision la mise en place d’une chaîne de satellites, ce que les Américains s’empressèrent de réaliser, tout en déclarant que leur essai avait foiré pour un motif uniquement technique et qu’on ferait mieux la prochaine fois ! Ils le firent effectivement en réalisant leur(s) chaîne(s) de satellites, pendant que les autres rêvaient et planchaient encore sur les satellites prétendument géostationnaires !

Mais sa déclaration lui coûta probablement la vie, car elle rendait impossible la « conquête » de la Lune – elle déclarait ipso facto que la théorie de Copernic est fausse la Terre étant un fixe - cette conquête devant aboutir à nouvel Etat américain, qu’il avait pourtant proposé lui-même pour redorer le blason des Etats-Unis en ajoutant cette nouvelle étoile sur leur drapeau et pour laquelle le Congrès avait déjà ouvert toutes grandes les écluses à dollars qui devaient arroser les plus grosses entreprises des magnats judéo-américains

Il fallait tout le cynisme réaliste de Lyndon Johnson pour continuer à faire rêver les Américains à leur suprématie par cette prétendue « conquête » lunaire et le programme se poursuivit jusqu’à sa réalisation tellement parfaite qu’elle en devient risible… comme une fiction sortie des studios d’Hollywood. A une époque où l’on peut lire des inepties comme celle-ci : « Le voyage dans le temps est aujourd'hui passé de la pure science-fiction à la vraie science, de par le simple fait que la physique moderne relègue le temps au rang de variable très relatif… », on peut bien faire gober au monde entier n’importe quoi à force de répéter inlassablement les mêmes mensonges. Mais toute médaille a son revers : les milliards de dollars dépensés pour le mensonge font terriblement défaut actuellement et pourraient bien entraîner la chute du colosse aux pieds d’argile qui ne tient encore debout que par une sorte de miracle, sa dette faramineuse risquant bien d’être le levier par lequel ses ennemis peuvent à tout instant provoquer sa chute… et la leur en même temps. C’est uniquement ce dernier point qui les retient en attendant de trouver une solution les épargnant… car la valeur actuelle des dollars que ces ennemis ont accumulés est entièrement fictive !

Il est tout de même curieux que les scientifiques comme ceux de l’Institut Niels Bohr de Copenhague par exemple, qui en un temps record ont pu dénicher et observer par milliers des amas de galaxies situés à des millions d’années-lumière de la Voie lactée des signes évidents de l’application de la théorie de la relativité dans la totalité de l’Univers actuellement connu, affirmation qu’il faudrait croire en tant que nouveau dogme, soient incapables de faire la réflexion de bon sens et de sens commun qu’il est toujours midi en même temps pour tout le même méridien et cela toute l’année et toutes les années depuis l’origine, et que pour cela il faut de nécessité absolue que la Terre soit fixe et parfaitement stable ! Avant de se projeter à des millions et des millions d’années-lumière, il serait tout de même utile et surtout scientifique de s’assurer que le plancher des vaches à partir duquel on fait ces observations est bien tel qu’il est et non tel qu’on voudrait qu’il soit. Tous ces astrophysiciens devraient être les premiers à savoir et à enseigner que pour que midi se produise en même temps pour le même méridien, ce qui est valable non seulement pour le méridien-origine GMT choisi par convention, mais pour tous les méridiens, il faut de nécessité absolue que le plan qui le contient coupe à angle droit le plan dans lequel est situé le Soleil. Et cela se produit dans la réalité chaque jour et tous les jours depuis que la Terre et le Soleil existent ! C’est la suffisante et exaltante preuve que la Terre est un fixe et que la théorie de Copernic, instrumentalisée par Galilée dans des buts extra-scientifiques, puis reprise, amplifiée et inlassablement propagée par tous les ennemis jurés de l’Eglise, est fausse puisqu’elle est totalement incapable d’expliquer cette évidence !

Mais ce constat est tout simplement tragique : il montre et démontre qu’une propagande basée sur le mensonge peut aveugler pratiquement la totalité du monde qui se dit ou se prétend scientifique et à travers lui et par lui la quasi-totalité des hommes… Et pour corser encore ce tragique constat de la situation présente, il faut surtout mettre en relief le fait qu’à notre époque de matérialisme généralisé, où l’argent est la Divinité suprême, le Mammon d’iniquité, selon la définition enseignée par Jésus, ce et ces mensonges accumulés ont englouti des fortunes faramineuses pour des prodiges mensongers comme la « conquête » de la Lune, pour prendre l’exemple le plus significatif, et autres mensonges éhontés comme les satellites dits géostationnaires et les envois de sondes et de robots sur la Lune ou Mars… La Lune se déplaçant à 100.000 Km/h on se demande comment un robot pourrait y alunir en douceur tout comme les modules lunaires des Missions Apollo !

Tout cet argent réel, mais entièrement dilapidé, pour réaliser des rêves fallacieux, fait cruellement défaut actuellement et, – gigantesque paradoxe – est en train de se détruire lui-même entraînant le monde dans une crise sans précédent, sorte de fin d’un monde régi par cette divinité aux pieds d’argile ou, plus exactement aux pieds de papier, représentés par une pseudo-monnaie virtuelle.

Les Juifs qui sont les maîtres incontestés de Mammon peuvent être fiers de leur « réussite » comme de celle d’Einstein, leur démiurge, qu’ils ont imposé au monde comme le summum insurpassable du génie humain !

Il est paradoxal de souligner que c’est le juif sioniste Arthur Koestler qui a le mieux montré et démontré la fausseté de la théorie de Galilée comme il le déclare dans ce texte : « La gloire de Galilée repose surtout sur des découvertes qu'il n'a jamais faites et sur des exploits qu'il n'a jamais accomplis. Contrairement aux affirmations de nombreux manuels, même récents, d'histoire et de sciences, Galilée n'a pas inventé le télescope. Ni le microscope. Ni le thermomètre. Ni l'horloge à balancier. Il n'a pas découvert la loi d'inertie ; ni les taches du Soleil. Il n'a apporté aucune contribution à l'astronomie théorique. Il n'a pas laissé tomber de poids du haut de la tour de Pise ; et il n'a pas démontré la vérité du système de Copernic. Il n'a pas été torturé par l'Inquisition, ni excommunié. Il n'a pas dit "Eppur si muove" ; il n'a pas été un martyr de la science."(Arthur Koestler, Les somnanbules, 1963)

Ce texte est d’autant plus curieux que ce sont surtout les Juifs et tous les ennemis de l’Eglise catholique qui ont fait de Galilée un martyr de la science, torturé par l’Inquisition... alors qu’il était reçu par le Pape comme un illustre savant ! Pour conclure, je tiens à préciser que j’approuve entièrement le texte de Koestler, tout en relevant avec le cardinal Bellarmin qu’il était pertinent d’envisager l’hypothèse de Copernic au motif de la prouver, ce que n’ont jamais fait Galilée ni ses partisans !

 

Publié par Michel MOTTET •   Ajouter un commentaire  5 commentaires


La terre est une sphère. La grande question est donc de trouver une explication pour justifier le fait que l’eau, élément dont toutes les molécules n’ont aucune cohésion entre elles, puissent rester soudées pour ainsi dire à cette sphère. Problème d’autant plus difficile à résoudre que la théorie de Copernic, qui fait loi actuellement, fait tourner cette sphère à plus de 1666 kilomètre/heure à l’équateur provoquant une force centrifuge vraiment colossale sur un tel volume d’eau recouvrant les 4/5e de la sphère. Or il n’y a actuellement aucune réponse scientifique à cette question. L’attraction, puisque c’est la seule explication fournie, devrait être telle pour retenir cette masse d’eau lancée à une telle vitesse que les tous les hommes et animaux, composés de 60 à 70% d’eau seraient aplatis au sol, autant dire qu’il n’y aurait aucune vie possible sur terre.
Michel Mottet Posté le 24/09/2017 10:42:34
Pour ma part il ne fait aucun doute que ce que l'on protège avec la relativité c'est le dogme de l'attraction universelle (la pesanteur n'étant là que pour séparer ce qui ne doit pas l'être). La question qu'il convient de se poser est : comment garantir que la pesanteur ne varie pas à travers les âges puisque pour mesurer la vitesse de chute d'un corps le chrono (aussi précis soit-il) beigne dans l'univers, univers qui lui même est à l'origine de notre perception du temps et de la valeur indiquée par le Chrono. Paul Dirac dans "Large Numbers Hypothesis" : "The strength of gravity, as represented by the gravitational constant, is inversely proportional to the age of the universe. The mass of the universe is proportional to the square of the universe's age." Pour faire court plus l'univers vieillit moins l'attraction (universelle) est forte et rien ne dit que l'univers n'a pas déjà été plus vieux par le passé (voir taille et masse des dinosaures comparée à la taille de leurs os) et que nous ne sommes pas dans un autre cycle d'expansion avant nouvelle contraction. Le hic étant qu'au moment de la contraction seul Jérusalem semble ne pas bouger et être épargnée lors d'une nouvelle contraction (du noyau terrestre), voir Video d'Obama le 11/09/2011 en lien ci-dessous
Stef2892 https://www.youtube [...] Posté le 06/06/2017 22:16:09
La limite de caractères imposée m'a fait corriger mon texte en supprimant l'essentiel de mon message précédent, c'est Nikola Tesla qui en 1932 écrit dans le NYT : « I made some progress in solving the mystery until in 1899 I obtained mathematical and experimental Proofs that the sun and other heavenly bodies similary conditioned emit rays of great energy which consist of inconceivably small particles animated by velocities vastly exceeding that of light » « J’ai fait des progrès pour résoudre le mystère jusqu’en 1899 lorsque j’ai obtenu les preuves mathématiques et expérimentales que le Soleil ainsi que les autres corps célestes similaires émettent des rayons d’une grande énergie qui consiste en d’inconcevables petites particules animées de vélocités dépassant largement celle de la lumière. » J'ai mis le document numérique que m'a fourni le NYT de l'intégrale de sa "Letter to the editors" dans le champ dédié à "mon site" en écrivant ce message car je ne sait pas si les liens sont autorisés dans les commentaires.
Stef2892 https://lesmoutonse [...] Posté le 03/06/2017 12:56:22
Intéressez-vous très précisément au motif réel (1 seul motif très très bien caché) de l'invalidation de la découverte du CNRS (et non du CERN) avec l'aide des installations du CERN. Invalidation par le CERN lui-même (et non le CNRS qui lui n'a jamais communiqué officiellement pour contredire sa publication initiale). Découvrir ce motif c'est partir à coup sûr d'un grand éclat de rire. Le motif est : Un câble optique mal branché sur une plaque photosensible à l’intérieur d'un PC serait la cause de la défaillance. Une défaillance d'une précision redoutable pour un câble mal branché soumis alors aux vibrations du PC puisque ce câble mal branché entrainant des fuite de photons va donner des résultats d'une précision redoutable pendant plusieurs mois . Je cite le communiqué du CNRS du 22/09/2011 " Ces résultats reposent sur l'observation de plus de 15 000 neutrinos. " . Mais de toute façon : « I made some progress in solving the mystery until in 1899 I obtained mathematical and experimental Proofs that the sun and other heavenly bodies similary conditioned emit rays of great energy which consist of inconceivably small particles animated by velocities vastly exceeding that of light » « J’ai fait des progrès pour résoudre le mystère jusqu’en 1899 lorsque j’ai obtenu les preuves mathématiques et expérimentales que le Soleil ainsi que les autres corps célestes similaires émettent des rayons d’une grande énergie qui consiste en d’inconcevables petites particules animées de vélocités dépassant largement celle de la lumière. » New York Times du 06 février 1932. J'ai moi-même acheté l'archive au NYT.
Stef2892 Posté le 02/06/2017 04:25:50
Très intéressant; avez-vous suivi les travaux de Eric Dubay ?
toni Posté le 09/02/2017 23:57:27



 
Figures de légende
rss feed

Hommage à Ernest Zündel

01/09/2017 08:17:19
Vign2_1045055-le-pamphletaire-et-editeur-negationniste-allemand-ernst-zundel-le-9-fevrier-2006-a-mannheim-en-allem_all
Ernst Zündel Pour Ingrid Rimland, l’épouse du défunt (29 avril 1939 – 5 août 2017) : « Il n’y a aucun dout...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_volontari_di_francia_carlo_panzarasa_all
Carlo Alfredo Panzarasa Dans ce monde qui marche cul par-dessus tête, il est des destins d’une logique impitoyable… Prenez Dario Fo : en 1943, à 17 ans, il est engagé volontaire dans les parachutistes, unité d’élite de la Répu...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_georges-bernanos1_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_jean_edern_hallier_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_ezra_pound_arno_breker_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Vilfredo_Pareto_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WagnerBrekerlarge_all
Richard Wagner par Arno Breker Jacques d’Arnoux (1896-1980), grand invalide de la Première guerre mondiale, grand officier de la Légion d’honneur, proposa dans son ouvrage Paroles d’un revenant (Ed. Plon, 1941, page 238) une hiérarchie des arts selon le rang suivant : <...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires

Eloge du Colonel Olrik

09/11/2013 14:26:27
Vign2_olrik_all
Éloge du colonel Olrik, homme de goût, de savoir et d’action, chef du 13e Bureau pour la sûreté de l’État, directeur des services d’espionnage de l’Empire, conseiller de l’empereur Basam Damdu Dès la deuxième image du premier alb...Lire la suite
Publié par Jean-Jacques LANGENDORF •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
 
Communiqué

Suite au blocage des

transactions par PayPal,

la boutique en ligne des

Editions de Cassandra a

été supprimée.

 

Nous nous excusons

pour ce désagrément,

mais il faut savoir que

cette mesure unilatérale

a été prise à l’insu de

notre plein gré et sans

que PayPal ne daigne

donner la moindre

explication à ce sujet.

 

Nous vous remercions

de votre compréhension

et nous vous confirmons

que ces livres et brochures

sont toujours disponibles.

 

Il suffit pour se les

procurer de demander

notre catalogue

à l’adresse suivante :

 

EDITIONS DE CASSANDRA

Case postale 141

CH-3960 Sierre (Suisse)

editionsdecassandra@yahoo.fr

 

 
Charte du Site
Vign_5160636-sceau-de-cire-avec-un-drapeau-suisse-sur-le
Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie

Selon l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies en date du 10 décembre 1948 :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Lors de la 102e session du Comité des Droits de l’homme qui s’est tenue à Genève du 11 au 29 juillet 2011, l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme a été amendé par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Observation No 34).

Ce Pacte a valeur contraignante pour les Etats parties. La Confédération helvétique n’a pas formulé de réserve concernant le paragraphe 49.

« 49. Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression.
Le Pacte ne permet pas les interdictions générales de l’expression d’une opinion erronée ou d’une interprétation incorrecte d’événements du passé. Des restrictions ne devraient jamais être imposées à la liberté d’opinion et, en ce qui concerne la liberté d’expression, les restrictions ne devraient pas aller au-delà de ce qui est permis par le paragraphe 3 ou exigé par l’article 20. »

L’article 261 bis du Code pénal suisse (loi dite antiraciste) est entré en vigueur en date du 1er janvier 1995. Le paragraphe 4 vise celui qui :

« (…) niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité. »

Ce paragraphe a été interprété et appliqué sans mesure de manière à criminaliser des opinions non conformes à la version obligée de l’Histoire. Cette loi-bâillon a introduit dans l’espace de liberté qu’a toujours symbolisé notre Confédération une entrave à la liberté d’expression, telle qu’elle se trouve pourtant garantie par l’article 16 de la Constitution fédérale.

CONCLUSION : le paragraphe 4 de l’article 261 bis est manifestement incompatible avec le paragraphe 49 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dont acte !

La Sentinelle du Continent est là pour veiller à l'application de ce Pacte afin qu'il ne reste pas lettre morte.

Les atteintes à la liberté d'expression qui seront portées à sa connaissance  pourront faire l'objet d'une publication sur le site.

La Sentinelle du Continent se réserve le droit d'agir en justice, d'entente avec les personnes susceptibles d'avoir été  lésées dans l'exercice de leurs droits fondamentaux.

Visites
© 2013
Créer un site avec WebSelf