Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Site de
René-Louis BERCLAZ
 
Droits de l'homme - Démocratie
rss feed
Vign2_tribunal_federal_suisse_all
Salle d'audience du Tribunal fédéral suisse Comme à la Foire au lard de Martigny, les grandes institutions sont vraiment le cadre idéal pour faciliter la...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
Vign2_Pantheon_Paris_all
En date du 21 avril 1982, d’éminentes personnalités du monde de la Résistance, de la Déportation et de la recherche scientifique se mobilisèrent pour fonder à Paris une « Association pour l’étude des assassinats par gaz sous le régime national-socialiste » (ASSAG). Cette association avait pou...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Courrier du Continent

11/02/2016 11:41:50
Vign2_DSC00180_all
Le Courrier du Continent est un périodique politique de douze pages qui présente dix fois l’an une revue de la presse internationale, une tribune libre, des notes de lecture, une rubrique consacrée à l’histoire et à la culture, l’actualité révisionniste et un éditorial....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_7772560130_salle-d-audience-de-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-cedh-en-2007-archives_all
La salle d'audience de la Cour européenne des Droits de l'homme à Strasbourg...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_shoah_all
Mais que demande le peuple quand Le Temps, journal de référence du politiquement correct en Suisse romande, reprend mot à mot les arguments révisionnistes en matière de liberté d’expression !...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_le-tribunal-federal_all
Dans un arrêt du 22 mars 2000 (arrêt 6S.719/1999), le Tribunal fédéral suisse affirme : « Il est prouvé que sous le régime national-socialiste plusieurs mil...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Message d'exil

04/12/2013 19:47:36
Vign2_Jurgen-Graf-1_all
Traduction de l’interview donnée par Jügen Graf le 24 février 2013 à YJC (Young Journalists Club) Iran http://www.yjc.ir/en/print/198...Lire la suite
Publié par Jürgen GRAF •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Appel des Huit pour la Paix

18/11/2013 10:48:24
Vign2_tribunal_de_Nuremberg_all
Appel des Huit pour la Paix, Malaga, 10 octobre 2013...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

La paille et la poutre

29/10/2013 17:53:19
Vign2_la-paille-et-la-poutre_all
Les Droits de l’homme sont-ils respectés en Suisse ? En venant sur Terre, le citoyen planétarien reçoit au berceau quelques douillets chiffons de papier, grâce auxquels il jouira sa vie durant d’une sollicitude que même les meilleurs parents du monde ne sauraient lui prodiguer....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_injustice_all
Il existe un abîme d’incompréhension entre les juristes et les gens « normaux ». Cet abîme d’incompréhension est dû au fait que la logique juridique n’a rien à voir avec le plus élémentaire bon sens, ni même avec la just...Lire la suite
Publié par Frank BRUNNER •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Religion & Franc-Maçonnerie
rss feed
Vign2_Pie_XII_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Jean-Louis BERGER •  Ajouter un commentaire  3 commentaires

L'Anti-Christ

03/12/2017 15:14:51
Vign2_antc3a9christ-juif_all
Normal 0 21 false false false FR-CH X-NONE...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  6 commentaires
Vign2_V2-ESCROQUERIE_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Arthur W. TERMINIELLO •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les mangeurs de cendres

31/08/2016 14:49:08
Vign2_saturne_devore_ses_enfants_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

La Némésis du dieu Six

24/06/2016 19:43:56
Vign2_la_colere_de_dieu_116x89_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Pie_IX_all
800x600 Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par XXX •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Francois_all
&n...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_monnaie_666_all
Tout d'abord, pratiquement toutes les interprétations du chiffre 666 relèvent d'une...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Judas trône au Vatican

14/12/2014 10:22:28
Vign2_sculptureFloriano_Bodini_sur_Montini-P6_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_crimes_des_papes_all
Cette secte m...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Histoire

La Fabrique de l'antisémitisme

12/08/2019 10:53:41

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans son livre La France licratisée, Anne Kling a choisi pour illustrer la couverture un dessin de Konk montrant deux gaziers en train de s’interroger devant un calendrier : le premier – « Il faudrait décider qu’un jour par an on ne parlerait pas du racisme et de l’antisémitisme » ; le second – « On pourrait commencer par une heure »…

 

Invoquer le racisme et de l’antisémitisme, c’est le fonds de commerce de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), officine fondée en 1928 par Bernard Lecache. Ce franc-maçon était rédacteur à L’Humanité, l’organe officiel du Parti communiste français, où il tenait une chronique intitulée « Gueules de vache » ; or, nul n’ignore que la vocation des vaches est de finir à l’abattoir !

 

C’est d’ailleurs exactement ce que préconisait le mentor de Lecache, un certain Joseph Staline : « Le chauvinisme national et racial est un vestige des coutumes haineuses de l’homme caractéristique de l’ère du cannibalisme. L’antisémitisme est l’expression la plus extrême de ce chauvinisme et en est donc, en tant que tel, la plus dangereuse survivance. […] Le Communisme ne peut qu’être un ennemi irréductible de l’antisémitisme. En Union Soviétique, il est traqué sans relâche et les antisémites sont passibles de la peine capitale. »

 

Pour Bernard Lecache et ses acolytes staliniens, le jour de gloire est arrivé à Paris le 25 mai 1926, quand Samuel Schwartzbard assassina l’Ataman-général Simon Petlioura, ancien président de 1919 à 1920 de la République populaire ukrainienne, exilé en France depuis l’invasion de son pays par l’Armée rouge de Trotski.

 

En proie au chaos, l’Ukraine était alors en proie à une guerre civile opposant les indépendantistes de Petlioura, les anarchistes de Makhno, et des détachements de l’Armée rouge et de l’armée contre-révolutionnaire du général Denikine.

 

Depuis Varsovie, le délégué du Joint Distribution Committee, une organisation de secours juive, alertait le monde entier : « Faim, haillons, désolation, maladie, morts – six millions d’êtres humains privés de nourriture, d’abris, de vêtements ou de soins médicaux […]. A aucun moment durant le conflit, dans aucun pays, pas même en Belgique ou dans le nord de la France, la situation n’a été plus critique, la misère plus grande, l’urgence de sacrifice plus pressante qu’aujourd’hui en Europe centrale et orientale. C’est l’existence présente et future de tout un peuple qui est en jeu. » (New York Times, 2 mai 1920)

 

Et cet article n’est pas le seul : un chercheur a recensé près de 250 références de presse qui évoquent de 1900 à 1945 le sort de six millions de Juifs en péril de mort. (Don Heddesheimer, L’Holocauste avant l’Holocauste, ou l’histoire d’un chiffre qui rapporte, La Sfinge, 2014, page 205)

 

Si l’on ajoute quelques pogroms à ce sombre tableau où s’impose déjà le chiffre magique de six millions, on devine que Petlioura avait tout pour devenir l’antisémite génocidaire de service, alors qu’il était en réalité plutôt philosémite par son appartenance à la Franc-Maçonnerie. Par ailleurs, il s’était efforcé d’assurer la sécurité des ghettos en concluant un accord avec le sioniste Vladimir Jabotinsky en vue de mettre sur pied une gendarmerie juive dans les territoires qu’il contrôlait.

 

Samuel Schwartzbard, quant à lui, s’était d’abord enrôlé dans la Légion étrangère pendant le Première guerre mondiale pour se soustraire aux polices russe et autrichienne qui le recherchaient pour des crimes de droit commun. Sa carrière se poursuivit en Russie dans les unités spéciales de la Tchéka qui semaient la terreur pendant la guerre civile. Le tchékiste fut par la suite envoyé en France par la Guépéou pour liquider « l’antisémite » Petlioura.

 

Défendu par Henry Torrès, ce terroriste chevronné justifiera son crime en invoquant la mort présumée de sa famille dans un pogrom. Un Joker qui suffira à le faire acquitter par la Cour d’Assises de la Seine le 26 octobre 1927. Lecache, promu chroniqueur judiciaire pour l’occasion, en fait son beurre et fonde dans la foulée la Ligue contre les Pogroms, devenue peu après Ligue contre l’antisémitisme (LICA) et, depuis 1979, Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA).

 

La section suisse de la LICRA a été fondée à Genève en 1971, avec des antennes dans les cantons de Neuchâtel, Valais et Vaud. L’adoption d’une loi antiraciste était l’objectif prioritaire de la LICRA-Suisse, afin de verrouiller préventivement tout débat sur l’immigration et protéger la « communauté intercommunautaire » de toute critique.

 

Cette législation est censée garantir « le droit de vivre » de cette communauté qui se dit persécutée dans le monde entier, et donc également en Suisse. Le Droit de vivre est aussi le titre de l’organe officiel de la LICRA : tout un programme, étendu depuis aux morts comme aux vivants, aux survivants et à leurs descendants, grâce à un arsenal de lois mémorielles multiformes.

 

La loi antiraciste de 1995 (art. 261 bis CPS) présentait toutefois des lacunes et des difficultés d’application par rapport aux exigences jamais satisfaites de la LICRA. Partant du principe que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, la LICRA institua en octobre 2017 une sorte de pilori public, sous la forme d’un site internet (www.caniveau.ch), une plate-forme interactive incitant les internautes à dénoncer des commentaires prétendument « racistes ou antisémites » dont ils pourraient être les témoins en ligne, capture d’écran à l’appui. Les cas répondant aux critères d’incitation à la haine seraient alors publiés sur le site en question, avec mention du nom de leurs auteurs, afin de les dénoncer, de les ostraciser, de les diffamer et de leur porter préjudice.

Sept mois plus tard, le conseiller national PLR/VS Philippe Nantermod, président de la section valaisanne de la LICRA, fermait le site incriminé.

Voici l'explication que Me Nantermod communiqua au Nouvelliste dans son édition du 28 mai 2018.

"Des privés se sont plaints auprès du Préposé fédéral à la protection des données. Et celui-ci a estimé que des propos racistes, tenus par des personnes identifiables, constituent des données sensibles qui ne peuvent être reprise de cette manière. Notre comité a donc voté le blocage du site afin de respecter la loi."

L'autorité de surveillance confirme que cette forme de mise au pilori "n'est en règle générale pas justifiée par un intérêt prépondérant privé ou public". Elle estime qu'"il n'est pas nécessaire d'afficher les noms des personnes et/ou leurs photos de profils" pour soutenir les victimes du racisme et de l'antisémitisme ou pour sensibiliser le public. "Une telle publication est contraire au principe de proportionnalité", selon Silvia Böhlen Chiofalo, porte-parole du Préposé fédéral à la protection des données.

Autre grief : selon le règlement de <caniveau.ch>, l'auteur d'un propos haineux qui voudrait faire retirer sa publication du site ne pourrait l'obtenir qu'en exprimant des regrets dans un courriel de motivation adressé à la LICRA, ce qui voudrait dire qu'il admet ainsi le caractère illicite de sa publication !

On croit rêver par une telle prétention à exercer le magistère des consciences de la part de personnages partisans de la loi de Lynch, imbus de leur suffisance et qui se croient au-dessus des loi.

Or, une telle démarche est jugée problématique par le responsable fédéral à la protection des données . "Il faut répondre aux demandes d'effacement sans les conditionner", relève Silvia Böhlen Chiofalo.

Selon la LICRA, les contenus discriminatoires seraient si nombreux sur Internet que la justice n'aurait pas les moyens de condamner ceux qui devraient l'être car les procédures pénales sont longues, coûteuses et aléatoires.

Cet "avertissement" sans frais émanant du Préposé fédéral à la protection des données montre que la LICRA bénéficie d'un traitement de faveur quand elle viole la loi. Ce n'est que si la LICRA avait refusé de se conformer à cet avertissement que le Préposé aurait saisi le Tribunal administratif fédéral, qui aurait été amené à se prononcer au sujet du caractère licite ou illicite  de ce "pilori" virtuel.

C'est pourquoi le comité de la LICRA a préféré fermé son site plutôt que de prendre le risque d'affronter une procédure pénale dont elle ne serait sans doute pas sortie gagnante. En reculant, la LICRA admet implicitement qu'elle a agi de manière illicite, sans se soucier des préjudices causés entre-temps aux personnes exposées à sa vindicte, et qui auraient pu, à bon escient, porté plainte contre Philippe Nantermod  pour diffamation et violation de la loi fédérale sur la protection des données.

Dès lors, la CICAD, une métastase de la LICRA, poursuit sa campagne contre la liberté d'expression et contre les sites Internet qui ont le malheur de lui déplaire, ce qui n'est guère difficile. Il semble bien cette fois que la presse de Suisse romande hésite à la suivre sur le chemin de la diffamation systématique puisque la CICAD a fait appel à un média 100 % casher (Times of Israel) pour jouer de la grosse caisse.

<https://timesofisrael.com/alexandre-bender-un-extremiste-ordinaire-de-la-fachosphere-francophone/>


Norman G. Finkelstein, professeur émérite de sciences politiques à l’Université DePaul à Chicago, auteur de L'Industrie de l'Holocauste : réflexions sur l’exploitation de la souffrance des juifs (traduit de l’anglais par Eric Hazan, avec une postface de Rony Brauman), éditions La Fabrique, Paris, 2001, 157 pages, a parfaitement bien résumé les méthodes de la LICRA :

« Ce mélange de pouvoir sans bornes, de chauvinisme arrogant, de victimisation simulée ou rêvée, et enfin la certitude de se trouver, du fait de l’Holocauste, à l’abri de toute critique, tout cela confère aux élites judéo-américaines une impudence et une brutalité effarantes. Outre Israël, ce sont ces élites qui génèrent l’antisémitisme dans le monde d’aujourd’hui. »

 

Conclusion : la LICRA n’est rien d’autre que l’abréviation de la « Ligue Israélienne contre la Chrétienté et pour le Ralliement à l’Antéchrist »…

 

Source : <http://wotraceafg.x10.mx/conflit_pal_isr_3.htm>

 

Norman G. Finkelstein est lui-même victime des méthodes qu’il dénonce par ailleurs.

 

https://blogs.mediapart.fr/le-cri-des-peuples/blog/201017/en-soutien-au-professeur-norman-finkelstein-menace-demprisonnement

 

 

Publié par René-Louis BERCLAZ •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Science
rss feed
Vign2_les_dupont_sur_la_Lune_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  4 commentaires
Vign2_geo_all
Normal 0 21 false false false FR-CH...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  5 commentaires

Calcul du Temps

08/01/2014 18:55:21
Vign2_cadran_solaire2008_003_all
...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
list_album
Vign2_image001_all
Preuve visuelle que la théorie de Copernic est fausse...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Le dogme caduc de Copernic

31/10/2013 11:13:08
Vign2_systeme_copernic_all
S’il est un dogme solidement établi, c’est bien celui de Copernic (1473-1543), selon lequel la terre tourne autour du soleil. Mettre en doute un tel dogme, c’est immédiatement passer pour fou, tellement la question ne se pose même pas, le dogme ayant été comme incrusté dans le cerveau depuis l’enfance et les centaines...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Figures de légende
rss feed

Hommage à Ernest Zündel

01/09/2017 08:17:19
Vign2_1045055-le-pamphletaire-et-editeur-negationniste-allemand-ernst-zundel-le-9-fevrier-2006-a-mannheim-en-allem_all
Ernst Zündel Pour Ingrid Rimland, l’épouse du défunt (29 avril 1939 – 5 août 2017) : « Il n’y a aucun dout...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
Vign2_volontari_di_francia_carlo_panzarasa_all
Carlo Alfredo Panzarasa Dans ce monde qui marche cul par-dessus tête, il est des destins d’une logique impitoyable… Prenez Dario Fo : en 1943, à 17 ans, il est engagé volontaire dans les parachutistes, unité d’élite de la Répu...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_georges-bernanos1_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_jean_edern_hallier_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_ezra_pound_arno_breker_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Vilfredo_Pareto_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WagnerBrekerlarge_all
Richard Wagner par Arno Breker Jacques d’Arnoux (1896-1980), grand invalide de la Première guerre mondiale, grand officier de la Légion d’honneur, proposa dans son ouvrage Paroles d’un revenant (Ed. Plon, 1941, page 238) une hiérarchie des arts selon le rang suivant : <...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires

Eloge du Colonel Olrik

09/11/2013 14:26:27
Vign2_olrik_all
Éloge du colonel Olrik, homme de goût, de savoir et d’action, chef du 13e Bureau pour la sûreté de l’État, directeur des services d’espionnage de l’Empire, conseiller de l’empereur Basam Damdu Dès la deuxième image du premier alb...Lire la suite
Publié par Jean-Jacques LANGENDORF •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
 
Communiqué

Suite au blocage des

transactions par PayPal,

la boutique en ligne des

Editions de Cassandra a

été supprimée.

 

Nous nous excusons

pour ce désagrément,

mais il faut savoir que

cette mesure unilatérale

a été prise à l’insu de

notre plein gré et sans

que PayPal ne daigne

donner la moindre

explication à ce sujet.

 

Nous vous remercions

de votre compréhension

et nous vous confirmons

que ces livres et brochures

sont toujours disponibles.

 

Il suffit pour se les

procurer de demander

notre catalogue

à l’adresse suivante :

 

EDITIONS DE CASSANDRA

Case postale 141

CH-3960 Sierre (Suisse)

editionsdecassandra@yahoo.fr

 

 
Charte du Site
Vign_5160636-sceau-de-cire-avec-un-drapeau-suisse-sur-le
Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie

Selon l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies en date du 10 décembre 1948 :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Lors de la 102e session du Comité des Droits de l’homme qui s’est tenue à Genève du 11 au 29 juillet 2011, l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme a été amendé par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Observation No 34).

Ce Pacte a valeur contraignante pour les Etats parties. La Confédération helvétique n’a pas formulé de réserve concernant le paragraphe 49.

« 49. Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression.
Le Pacte ne permet pas les interdictions générales de l’expression d’une opinion erronée ou d’une interprétation incorrecte d’événements du passé. Des restrictions ne devraient jamais être imposées à la liberté d’opinion et, en ce qui concerne la liberté d’expression, les restrictions ne devraient pas aller au-delà de ce qui est permis par le paragraphe 3 ou exigé par l’article 20. »

L’article 261 bis du Code pénal suisse (loi dite antiraciste) est entré en vigueur en date du 1er janvier 1995. Le paragraphe 4 vise celui qui :

« (…) niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité. »

Ce paragraphe a été interprété et appliqué sans mesure de manière à criminaliser des opinions non conformes à la version obligée de l’Histoire. Cette loi-bâillon a introduit dans l’espace de liberté qu’a toujours symbolisé notre Confédération une entrave à la liberté d’expression, telle qu’elle se trouve pourtant garantie par l’article 16 de la Constitution fédérale.

CONCLUSION : le paragraphe 4 de l’article 261 bis est manifestement incompatible avec le paragraphe 49 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dont acte !

La Sentinelle du Continent est là pour veiller à l'application de ce Pacte afin qu'il ne reste pas lettre morte.

Les atteintes à la liberté d'expression qui seront portées à sa connaissance  pourront faire l'objet d'une publication sur le site.

La Sentinelle du Continent se réserve le droit d'agir en justice, d'entente avec les personnes susceptibles d'avoir été  lésées dans l'exercice de leurs droits fondamentaux.

Visites
© 2013
Créer un site avec WebSelf