Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Site de
René-Louis BERCLAZ
 
Droits de l'homme - Démocratie
rss feed
Vign2_tribunal_federal_suisse_all
Salle d'audience du Tribunal fédéral suisse Comme à la Foire au lard de Martigny, les grandes institutions sont vraiment le cadre idéal pour faciliter la...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
Vign2_Pantheon_Paris_all
En date du 21 avril 1982, d’éminentes personnalités du monde de la Résistance, de la Déportation et de la recherche scientifique se mobilisèrent pour fonder à Paris une « Association pour l’étude des assassinats par gaz sous le régime national-socialiste » (ASSAG). Cette association avait pou...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Courrier du Continent

11/02/2016 11:41:50
Vign2_DSC00180_all
Le Courrier du Continent est un périodique politique de douze pages qui présente dix fois l’an une revue de la presse internationale, une tribune libre, des notes de lecture, une rubrique consacrée à l’histoire et à la culture, l’actualité révisionniste et un éditorial....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_7772560130_salle-d-audience-de-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-cedh-en-2007-archives_all
La salle d'audience de la Cour européenne des Droits de l'homme à Strasbourg...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_shoah_all
Mais que demande le peuple quand Le Temps, journal de référence du politiquement correct en Suisse romande, reprend mot à mot les arguments révisionnistes en matière de liberté d’expression !...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_le-tribunal-federal_all
Dans un arrêt du 22 mars 2000 (arrêt 6S.719/1999), le Tribunal fédéral suisse affirme : « Il est prouvé que sous le régime national-socialiste plusieurs mil...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Message d'exil

04/12/2013 19:47:36
Vign2_Jurgen-Graf-1_all
Traduction de l’interview donnée par Jügen Graf le 24 février 2013 à YJC (Young Journalists Club) Iran http://www.yjc.ir/en/print/198...Lire la suite
Publié par Jürgen GRAF •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Appel des Huit pour la Paix

18/11/2013 10:48:24
Vign2_tribunal_de_Nuremberg_all
Appel des Huit pour la Paix, Malaga, 10 octobre 2013...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

La paille et la poutre

29/10/2013 17:53:19
Vign2_la-paille-et-la-poutre_all
Les Droits de l’homme sont-ils respectés en Suisse ? En venant sur Terre, le citoyen planétarien reçoit au berceau quelques douillets chiffons de papier, grâce auxquels il jouira sa vie durant d’une sollicitude que même les meilleurs parents du monde ne sauraient lui prodiguer....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_injustice_all
Il existe un abîme d’incompréhension entre les juristes et les gens « normaux ». Cet abîme d’incompréhension est dû au fait que la logique juridique n’a rien à voir avec le plus élémentaire bon sens, ni même avec la just...Lire la suite
Publié par Frank BRUNNER •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Religion & Franc-Maçonnerie

Judas trône au Vatican

14/12/2014 10:22:28



 

 

 

 

 

 

 

Statue du pape Paul VI

par Floriano Bodini

 


Pourquoi a-t-il fallu la noirceur de Judas pour éclairer la révélation du Christ ? Si Jésus est unique, de nos jours les Judas sont légion et leurs actes finissent tôt ou tard par les trahir. Le Vatican postconciliaire incarne-t-il collectivement la forfaiture de Judas pour, en dernier ressort, faire ressortir l’exemple d’un Christ et de son Eglise trahis par les princes perfides de ce monde ? Les modes débilitantes du jour sont-elles une obligation morale, voire légale, si ce n’est pour nous inciter à résister en faveur des vérités intangibles de toujours ? Est-il possible de se résigner au triomphe de l’iniquité tant la question que posent les actes de ces nouveaux Judas force la réponse ! La proclamation récente de la béatification de l’un d’entre eux est une provocation de nature à nous faire comprendre la manœuvre de cette imposture : en se couvrant, les nouveaux Judas se découvrent… Plus probant encore : les instigateurs de la trahison de Judas sont les ancêtres de ceux qui, aujourd’hui, poussent les Judas du temps présent dans les pas du premier…

Un haut prélat appartenant au groupe « Les Millénaires » témoigne de l’existence de ces nouveaux Judas dans un ouvrage qui fut refusé par tous les grands éditeurs italiens. La traduction française a été publiée en 2000 par l’éditeur Robert Laffont sous le titre Le Vatican mis à nu, bien après qu’une première et confidentielle édition italienne finisse par circuler sous le manteau de Noé.

En voici un extrait particulièrement significatif en relation avec la récente béatification de Montini (Paul VI) par Bergoglio :

« Ce n’est pas une fable que je m’apprête à vous raconter [c’est un haut dignitaire de l’Eglise qui se confie à des confrères], c’est une histoire vraie ; mais surtout n’allez pas la répéter autour de vous !... Parce que là, fit-il en montrant le mur recouvert de mosaïque de Radio Vatican, la morale n’est qu’une méthode parmi d’autres pour parvenir à ses fins, pour le moins difficiles à déchiffrer… Vous savez certainement pourquoi Pacelli (Pie XII) renvoya son collaborateur direct, Mgr Montini (Paul VI), le priva de son poste de pro-secrétaire d’Etat pour le nommer archevêque à Milan… »

Mais, en voyant la mine de ses interlocuteurs, il comprit que leur information était lacunaire, incomplète ou, peut-être, différente. Et il commença à se confier avec une habileté de maestro.

Après la mort du cardinal Luigi Maglione, Pie XII préféra ne pas être à la merci d’un nouveau cardinal à la secrétairerie d’Etat, acceptant seulement que Mgr Giovanni Battista Montini remplisse son office en tant que substitut, puis pro-secrétaire d’Etat. En bon connaisseur du climat dangereux de la curie, le pape s’était toutefois choisi un agent secret, un laïc, capable de lui fournir des informations confidentielles, que les nonces n’étaient pas en mesure de lui communiquer, en particulier sur la situation politique des pays de l’autre côté du rideau de fer.

Cet agent, un colonel qui répondait au nom d’Arnould, voyait le pape environ une fois par mois. Le 15 août 1954, l’agent secret remit à Pie XII une enveloppe cachetée de la part de l’archevêque luthérien d’Uppsala, Yngue Torgny Brilioth, admirateur du pape qui ne dédaignait pas d’aider les catholiques dans les pays communistes ; en la lui confiant, il avait lourdement insisté pour que le colonel ne la fît pas passer par aucun des services du Vatican, mais la lui remît en main propre. La missive contenait les preuves de certaines relations que le pro-secrétaire, Mgr Montini, entretenait avec le régime soviétique.

L’action du pro-secrétaire d’Etat, à l’insu du souverain pontife, était d’une gravité unique. Passant outre les directives de Pie XII, qui avait le communisme en horreur, Montini avait pris l’initiative de nouer des relations secrètes avec les persécuteurs de l’Eglise catholique en Union soviétique. Une enquête minutieuse révéla qu’un jésuite, le père Tondi, avait transmis aux soviétiques la liste des évêques clandestins et des prêtres envoyés là-bas ou ordonnés dans la clandestinité. Victimes de cette délation, tous avaient été arrêtés, exécutés, ou étaient morts dans les camps du Goulag. A cela s’ajoutait un autre fait grave : celui d’avoir caché au pape le schisme des évêques catholiques qui déchirait l’Eglise de Chine.

En présence d’Arnould, le souverain pontife lut la lettre et, visiblement troublé, garda le silence. Le 30 août 1954 mourait saintement l’archevêque de Milan, le cardinal Ildebrando Schuster. Fin septembre, Pie XII appela le pro-secrétaire d’Etat Montini et lui annonça qu’il songeait à le nommer archevêque de Milan. C’était sans aucun doute une diminutio capitis, une rétrogradation : quitter la secrétairerie d’Etat pour un archevêché périphérique, fût-ce celui du plus grand archidiocèse d’Italie ! Montini répondit à voix basse :

« Saint-Père !
Moi qui avait pensé finir mon modeste ouvrage au service de Votre Sainteté à la curie ! »

Sans ajouter quoi que ce soit, le pape se redressa de toute sa hauteur et sur un ton cassant, la mine sévère, mit fin à l’entrevue : « Excellence, recevez la première bénédiction apostolique en tant qu’archevêque de Milan ! Merci du service rendu ! »

Montini la reçut à genoux.

Le 1er novembre de cette même année, Mgr Montini prit possession de son siège de Milan, et ce pour quatre ans ─ jusqu’à la mort de Pie XII ─ sans être fait cardinal. Le pape entendait exclure une possible candidature au trône de saint Pierre. Pour le restant de ses jours, Pie XII se résigna à diriger personnellement la politique étrangère du Vatican.

En tant que président de la conférence des évêques de Lombardie, l’archevêque Montini était en relation avec tous les évêques de la région, dont celui de Novare, Mgr Vincenzo Gilla Gremigni, que Pie XII avait en haute estime, consultait volontiers et avait tenu informé de la situation. Par tempérament, Montini n’était pas homme à se couvrir, mais plutôt à rendre coup pour coup. Tandis que lui, à Milan, n’avait en 1955 qu’un seul évêque auxiliaire ─ il n’en obtint un second qu’en 1961 ─, Mgr Gilla, fort de l’amitié du pape, en obtint deux d’un seul coup : l’un de soixante-deux ans, l’autre beaucoup plus jeune (quarante-quatre ans), consacrés tous deux en septembre 1958. Montini n’était pas prêt de l’oublier et tout cela finit par des escarmouches plus ou moins larvées.

Quand l’archevêque de Milan s’était opposé à la vente d’Il Popolo d’Italia [fondé en 1914 par Benito Mussolini], journal d’orientation catholique bien implanté en Lombardie, Mgr Gilla Gremigni protesta que cette décision avait été prise sans consulter l’épiscopat lombard. La riposte de Montini, remise à l’évêque de Novare à une heure avancée de la nuit, était d’une telle violence qu’en la lisant Mgr Gremigni, qui avait le cœur fragile, s’affaissa sur son bureau, foudroyé : c’était le 7 janvier 1963, vers vingt-trois heures.

Apprenant la nouvelle, Montini, que Jean XXIII avait fait entre-temps cardinal, se rendit de nuit à l’évêché de Novare et fit venir le jeune auxiliaire ─ Ugo Poletti ─ qui lui apprit les motifs possibles de l’infarctus : peut-être, expliqua Poletti, le contenu de la lettre se trouvait-il toujours sur le bureau, mais la pièce était déjà sous scellés. Le cardinal Montini fit pression pour entrer en possession de sa missive afin d’éviter que, tombée entre les mains de la presse, elle n’inspirât toutes sortes d’extrapolations.

« Eminence, les scellés ont été posés il y a une heure par les autorités ; il fait nuit, il n’est plus possible de les déranger à cette heure ! » répondit Mgr Poletti.

Et le cardinal Montini de trancher :

« Demain, il sera trop tard ; je suis ici pour ça ; personne ne sera au courant… »

On a dit aussi que l’histoire des scellés n’était qu’une invention de l’auxiliaire. Toujours est-il qu’il s’exécuta, laissant le cardinal attendre nerveusement son retour ; à deux heures passées, Mgr Poletti remit la lettre à Montini, s’excusant platement d’avoir tant tardé, et les deux hommes se promirent mutuellement de garder le plus grand secret sur cet épisode, dont personne d’autre n’aurait jamais dû être informé.

Tout le monde savait Jean XXIII gravement malade. Il s’éteignit cette même année, le 3 juin 1963. Le nom de Montini était sur toutes les lèvres et sous la plume des meilleurs connaisseurs du Vatican. Il fut élu le 21 juin et prit le nom de Paul VI. Suivant la coutume, il récompensa ceux qui l’avaient épaulé ; s’agissant de Mgr Poletti, au contraire, le pape semblait n’avoir plus aucun souvenir de l’effraction de Novare.

Quand elle fonctionne au présent, la mémoire est un miroir qui projette le passé dans le futur ; dans la presse, un entrefilet laissa entendre qu’une lettre de Montini à Gilla Gremigni était l’une des causes possibles du décès de ce dernier. Aussitôt, Poletti fut promu archevêque de Spolète.

Mais, pour Mgr Poletti, Spolète était une ville bien austère. Il fit donc savoir au pape qu’il voulait le servir directement à Rome et mit ses conditions. Deux années plus tard, Mgr Poletti rejoignit le vicariat de Rome, dont il devint le second gérant adjoint, avec Son Excellence Ettore Cunial, faisant ainsi un croc-en-jambe aux auxiliaires Luigi Poggi, Giovanni Canestri, Oscar Zanera et Priamo Trabalzini. Quand le cardinal-vicaire, Angelo Dell’Acqua, mourut subitement à Lourdes le 27 août 1972, d’autres entrefilets firent de nouveau allusion à l’existence de la lettre de Montini à Gilla Gremigni. Comme en coup de vent, Poletti fut aussitôt nommé à Rome pro-vicaire du pape Paul VI.

Source : Groupe « Les Millénaires », Le Vatican mis à nu, Robert Laffont, 2000, pages 192-196

Paul VI, pape de 1963 à 1978, parrain du Concile Vatican II, a fait prendre à l’Eglise un virage à 180 degrés. Le 19 octobre 2014, le pape François a béatifié Montini en présence de fidèles réunis sur la place Saint-Pierre à Rome. Quant au miracle nécessaire pour permettre la béatification, il en faut certes un véritable pour faire d’un Judas un bienheureux et un candidat à la sainteté.


Publié par René-Louis BERCLAZ •   Ajouter un commentaire  2 commentaires


LA SEULE DÉCISION À PRENDRE DANS UN CAS AUSSI MONSTRUEUX ÉTAIT DE RÉDUIRE MONTINI À L’ÉTAT LAÏC ET DE LE FAIRE CONDAMNER À LA RÉCLUSION À VIE.
Michel Mottet Posté le 31/12/2016 13:27:11
Un traître devient un saint ? C'est que nous devons maintenant tous suivre l'exemple de Judas...
Cicéron Posté le 14/12/2014 13:03:12



 
Histoire
rss feed

L'Argument Skripal - Faurisson

05/04/2018 17:36:42
Vign2_Photo_affaire_Skripal_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_passeport_allemand_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WhiteArmyPropagandaPosterOfTrotsky_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les usines à gaz existent

10/10/2016 10:41:27
Vign2_henry_ford_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_genocide_armenien_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_patria11_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

De Béria à Seligman

31/08/2015 20:06:35
Vign2_positive-psychology-psychotherapy-with-martin-seligman-phd-dvd-cover-art_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Ukraine ou Khazarstan ?

01/02/2015 12:53:53
Vign2_khazaria-fr_all
Quelques conditions géographiques sont nécessaires pour qu’une grande civilisation puisse s’épanouir dans l’espace et dans le temps. Trois des plus grandes civilisations du monde antique, la Chine, avec le Yang-Tsé-Kiang, la Mésopotamie, avec le Tigre et l’Euphrate, l’Egypte, avec le Nil, possédèrent...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_4a14405r_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

L'incendie de Saint-Gingolph

12/10/2014 17:05:15
Vign2_saint-gingolph_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Science
rss feed
Vign2_les_dupont_sur_la_Lune_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_geo_all
Normal 0 21 false false false FR-CH...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  5 commentaires

Calcul du Temps

08/01/2014 18:55:21
Vign2_cadran_solaire2008_003_all
...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
list_album
Vign2_image001_all
Preuve visuelle que la théorie de Copernic est fausse...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Le dogme caduc de Copernic

31/10/2013 11:13:08
Vign2_systeme_copernic_all
S’il est un dogme solidement établi, c’est bien celui de Copernic (1473-1543), selon lequel la terre tourne autour du soleil. Mettre en doute un tel dogme, c’est immédiatement passer pour fou, tellement la question ne se pose même pas, le dogme ayant été comme incrusté dans le cerveau depuis l’enfance et les centaines...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Figures de légende
rss feed

Hommage à Ernest Zündel

01/09/2017 08:17:19
Vign2_1045055-le-pamphletaire-et-editeur-negationniste-allemand-ernst-zundel-le-9-fevrier-2006-a-mannheim-en-allem_all
Ernst Zündel Pour Ingrid Rimland, l’épouse du défunt (29 avril 1939 – 5 août 2017) : « Il n’y a aucun dout...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_volontari_di_francia_carlo_panzarasa_all
Carlo Alfredo Panzarasa Dans ce monde qui marche cul par-dessus tête, il est des destins d’une logique impitoyable… Prenez Dario Fo : en 1943, à 17 ans, il est engagé volontaire dans les parachutistes, unité d’élite de la Répu...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_georges-bernanos1_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_jean_edern_hallier_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_ezra_pound_arno_breker_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Vilfredo_Pareto_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WagnerBrekerlarge_all
Richard Wagner par Arno Breker Jacques d’Arnoux (1896-1980), grand invalide de la Première guerre mondiale, grand officier de la Légion d’honneur, proposa dans son ouvrage Paroles d’un revenant (Ed. Plon, 1941, page 238) une hiérarchie des arts selon le rang suivant : <...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires

Eloge du Colonel Olrik

09/11/2013 14:26:27
Vign2_olrik_all
Éloge du colonel Olrik, homme de goût, de savoir et d’action, chef du 13e Bureau pour la sûreté de l’État, directeur des services d’espionnage de l’Empire, conseiller de l’empereur Basam Damdu Dès la deuxième image du premier alb...Lire la suite
Publié par Jean-Jacques LANGENDORF •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
 
Communiqué

Suite au blocage des

transactions par PayPal,

la boutique en ligne des

Editions de Cassandra a

été supprimée.

 

Nous nous excusons

pour ce désagrément,

mais il faut savoir que

cette mesure unilatérale

a été prise à l’insu de

notre plein gré et sans

que PayPal ne daigne

donner la moindre

explication à ce sujet.

 

Nous vous remercions

de votre compréhension

et nous vous confirmons

que ces livres et brochures

sont toujours disponibles.

 

Il suffit pour se les

procurer de demander

notre catalogue

à l’adresse suivante :

 

EDITIONS DE CASSANDRA

Case postale 141

CH-3960 Sierre (Suisse)

editionsdecassandra@yahoo.fr

 

 
Charte du Site
Vign_5160636-sceau-de-cire-avec-un-drapeau-suisse-sur-le
Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie

Selon l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies en date du 10 décembre 1948 :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Lors de la 102e session du Comité des Droits de l’homme qui s’est tenue à Genève du 11 au 29 juillet 2011, l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme a été amendé par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Observation No 34).

Ce Pacte a valeur contraignante pour les Etats parties. La Confédération helvétique n’a pas formulé de réserve concernant le paragraphe 49.

« 49. Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression.
Le Pacte ne permet pas les interdictions générales de l’expression d’une opinion erronée ou d’une interprétation incorrecte d’événements du passé. Des restrictions ne devraient jamais être imposées à la liberté d’opinion et, en ce qui concerne la liberté d’expression, les restrictions ne devraient pas aller au-delà de ce qui est permis par le paragraphe 3 ou exigé par l’article 20. »

L’article 261 bis du Code pénal suisse (loi dite antiraciste) est entré en vigueur en date du 1er janvier 1995. Le paragraphe 4 vise celui qui :

« (…) niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité. »

Ce paragraphe a été interprété et appliqué sans mesure de manière à criminaliser des opinions non conformes à la version obligée de l’Histoire. Cette loi-bâillon a introduit dans l’espace de liberté qu’a toujours symbolisé notre Confédération une entrave à la liberté d’expression, telle qu’elle se trouve pourtant garantie par l’article 16 de la Constitution fédérale.

CONCLUSION : le paragraphe 4 de l’article 261 bis est manifestement incompatible avec le paragraphe 49 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dont acte !

La Sentinelle du Continent est là pour veiller à l'application de ce Pacte afin qu'il ne reste pas lettre morte.

Les atteintes à la liberté d'expression qui seront portées à sa connaissance  pourront faire l'objet d'une publication sur le site.

La Sentinelle du Continent se réserve le droit d'agir en justice, d'entente avec les personnes susceptibles d'avoir été  lésées dans l'exercice de leurs droits fondamentaux.

Visites
© 2013
Créer un site avec WebSelf