Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Site de
René-Louis BERCLAZ
 
Droits de l'homme - Démocratie
rss feed
Vign2_tribunal_federal_suisse_all
Salle d'audience du Tribunal fédéral suisse Comme à la Foire au lard de Martigny, les grandes institutions sont vraiment le cadre idéal pour faciliter la...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
Vign2_Pantheon_Paris_all
En date du 21 avril 1982, d’éminentes personnalités du monde de la Résistance, de la Déportation et de la recherche scientifique se mobilisèrent pour fonder à Paris une « Association pour l’étude des assassinats par gaz sous le régime national-socialiste » (ASSAG). Cette association avait pou...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Courrier du Continent

11/02/2016 11:41:50
Vign2_DSC00180_all
Le Courrier du Continent est un périodique politique de douze pages qui présente dix fois l’an une revue de la presse internationale, une tribune libre, des notes de lecture, une rubrique consacrée à l’histoire et à la culture, l’actualité révisionniste et un éditorial....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_7772560130_salle-d-audience-de-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-cedh-en-2007-archives_all
La salle d'audience de la Cour européenne des Droits de l'homme à Strasbourg...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_shoah_all
Mais que demande le peuple quand Le Temps, journal de référence du politiquement correct en Suisse romande, reprend mot à mot les arguments révisionnistes en matière de liberté d’expression !...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_le-tribunal-federal_all
Dans un arrêt du 22 mars 2000 (arrêt 6S.719/1999), le Tribunal fédéral suisse affirme : « Il est prouvé que sous le régime national-socialiste plusieurs mil...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Message d'exil

04/12/2013 19:47:36
Vign2_Jurgen-Graf-1_all
Traduction de l’interview donnée par Jügen Graf le 24 février 2013 à YJC (Young Journalists Club) Iran http://www.yjc.ir/en/print/198...Lire la suite
Publié par Jürgen GRAF •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Appel des Huit pour la Paix

18/11/2013 10:48:24
Vign2_tribunal_de_Nuremberg_all
Appel des Huit pour la Paix, Malaga, 10 octobre 2013...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

La paille et la poutre

29/10/2013 17:53:19
Vign2_la-paille-et-la-poutre_all
Les Droits de l’homme sont-ils respectés en Suisse ? En venant sur Terre, le citoyen planétarien reçoit au berceau quelques douillets chiffons de papier, grâce auxquels il jouira sa vie durant d’une sollicitude que même les meilleurs parents du monde ne sauraient lui prodiguer....Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_injustice_all
Il existe un abîme d’incompréhension entre les juristes et les gens « normaux ». Cet abîme d’incompréhension est dû au fait que la logique juridique n’a rien à voir avec le plus élémentaire bon sens, ni même avec la just...Lire la suite
Publié par Frank BRUNNER •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Religion & Franc-Maçonnerie
rss feed
Vign2_Pie_XII_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Jean-Louis BERGER •  Ajouter un commentaire  3 commentaires

L'Anti-Christ

03/12/2017 15:14:51
Vign2_antc3a9christ-juif_all
Normal 0 21 false false false FR-CH X-NONE...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  6 commentaires
Vign2_V2-ESCROQUERIE_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Arthur W. TERMINIELLO •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les mangeurs de cendres

31/08/2016 14:49:08
Vign2_saturne_devore_ses_enfants_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

La Némésis du dieu Six

24/06/2016 19:43:56
Vign2_la_colere_de_dieu_116x89_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Pie_IX_all
800x600 Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par XXX •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_Francois_all
&n...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_monnaie_666_all
Tout d'abord, pratiquement toutes les interprétations du chiffre 666 relèvent d'une...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Judas trône au Vatican

14/12/2014 10:22:28
Vign2_sculptureFloriano_Bodini_sur_Montini-P6_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_crimes_des_papes_all
Cette secte m...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Histoire
rss feed

L'Argument Skripal - Faurisson

05/04/2018 17:36:42
Vign2_Photo_affaire_Skripal_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par Francis GOUMAIN •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_passeport_allemand_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_WhiteArmyPropagandaPosterOfTrotsky_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Les usines à gaz existent

10/10/2016 10:41:27
Vign2_henry_ford_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_genocide_armenien_all
Normal 0 21 false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_patria11_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

De Béria à Seligman

31/08/2015 20:06:35
Vign2_positive-psychology-psychotherapy-with-martin-seligman-phd-dvd-cover-art_all
Normal 0 21 false false false...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires

Ukraine ou Khazarstan ?

01/02/2015 12:53:53
Vign2_khazaria-fr_all
Quelques conditions géographiques sont nécessaires pour qu’une grande civilisation puisse s’épanouir dans l’espace et dans le temps. Trois des plus grandes civilisations du monde antique, la Chine, avec le Yang-Tsé-Kiang, la Mésopotamie, avec le Tigre et l’Euphrate, l’Egypte, avec le Nil, possédèrent...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
Vign2_4a14405r_all
Normal 0 21 false false false FR...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

L'incendie de Saint-Gingolph

12/10/2014 17:05:15
Vign2_saint-gingolph_all
...Lire la suite
Publié par René-Louis BERCLAZ •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Science
rss feed
Vign2_les_dupont_sur_la_Lune_all
Normal 0 21 false false fa...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  2 commentaires
Vign2_geo_all
Normal 0 21 false false false FR-CH...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  5 commentaires

Calcul du Temps

08/01/2014 18:55:21
Vign2_cadran_solaire2008_003_all
...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  0 commentaires
list_album
Vign2_image001_all
Preuve visuelle que la théorie de Copernic est fausse...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  1 commentaires

Le dogme caduc de Copernic

31/10/2013 11:13:08
Vign2_systeme_copernic_all
S’il est un dogme solidement établi, c’est bien celui de Copernic (1473-1543), selon lequel la terre tourne autour du soleil. Mettre en doute un tel dogme, c’est immédiatement passer pour fou, tellement la question ne se pose même pas, le dogme ayant été comme incrusté dans le cerveau depuis l’enfance et les centaines...Lire la suite
Publié par Michel MOTTET •  Ajouter un commentaire  3 commentaires
first prev 1 2 next last
 
Figures de légende

Carlo Alfredo Panzarasa, Volontaire de France à la Decima MAS

07/11/2014 18:18:18
Carlo Alfredo Panzarasa
 
Dans ce monde qui marche cul par-dessus tête, il est des destins d’une logique impitoyable… Prenez Dario Fo : en 1943, à 17 ans, il est engagé volontaire dans les parachutistes, unité d’élite de la République sociale italienne (RSI) fondée par Mussolini le 1er décembre 1943, mais le malheureux tombe sur la tête… De nos jours, c’est un atout précieux : Dario Fo recevra le Prix Nobel de littérature pour ses élucubrations !


Carlo Alfredo Panzarasa eut une autre destinée : né à Paris le 4 mai 1926 de parents immigrés italiens, il fréquenta le Francisme de Marcel Bucard et le mouvement de la jeunesse fasciste à l’étranger. En 1943, à 17 ans, il est engagé volontaire dans le bataillon Longobardo puis incorporé en juillet 1944 dans la prestigieuse Decima MAS (X-MAS). Commandée par le prince Borghese, cette unité de la marine de guerre italienne ralliée à la RSI, composée de nageurs de combat et de fusiliers-marins, s’illustra notamment pour les exploits sans précédent de ses hommes-torpilles (1).


Pour l’Italie et ses ultimes défenseurs, le vin est tiré en avril 1945 : le « marò » Carlo Alfredo Panzarasa boit la tasse et découvre que cette potion amère a un arrière-goût de Jouvence !
C’est sur la pellicule que Carlo Alfredo Panzarasa immortalisa l’éternelle jeunesse des garçons du quai de Bacalan (2), ses camarades de combat qui contribuèrent au prix du sang à sauver l’honneur de l’Italie… (3)


Tout commence pour Carlo Alfredo Panzarasa le 8 septembre 1943, jour où un régime de trahison et de forfaiture issu du coup d’Etat du 25 juillet 1943 capitule face à l’ultimatum des Anglo-Américains et au mépris de la parole donnée à l’allié germanique. C’est la stupeur et la consternation chez de nombreux immigrés italiens résidant à Paris, dont les plus jeunes se retrouvent chaque jour au Centre culturel italien de Paris, rue Sédillot, dans l’idée encore confuse de servir la patrie. Parmi ces jeunes franco-italiens, trois mousquetaires, Lino Ventura, Serge Reggiani, Ivo Livi (Yves Montand) et… Carlo Alfredo Panzarasa ! Les trois mousquetaires étaient bien quatre mais nos trois velléitaires devenus célèbres après-coup se défilèrent sans tambour ni trompette, ayant sans doute pris la mesure des risques à s’engager les armes à la main pour défendre l’honneur de l’Italie. Il est vrai qu’ils excellèrent par la suite à valoriser ─ au cinéma ─ leurs exceptionnelles aptitudes au combat !


Engagés volontaires, deux cents de ces lycéens furent regroupés en mars 1944 quai de Bacalan, à la base océanique des sous-marins italiens de Bordeaux (Betasom), dont les officiers, placés sous le commandement du capitaine de vaisseau Enzo Grossi, titulaire de la Médaille d’Or pour la valeur militaire (la plus haute distinction militaire italienne) et de la Croix de Chevalier de la Croix de fer allemande, s’étaient ralliés en masse à la RSI.


Les jeunes franco-italiens furent incorporés dans le bataillon Longobardo, commandé par Giuseppe Parello, un officier vétéran du front de l’Est. Les « Volontari di Francia » reçurent une formation d’infanterie de marine similaire à celle du bataillon San Marco, la première unité de fusiliers marins de la Decima MAS.


Suite au débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 1944, une partie du bataillon Longobardo quitta Bordeaux fin juin 1944 pour se rendre en Italie par chemin de fer. Certains de ces fusiliers-marins restés en Gironde eurent pour mission de défendre la côte atlantique avec les troupes allemandes ; d’autres, plus impatients, s’engagèrent dans les Waffen-SS italiens. Après six jours d’un voyage mouvementé en wagon de marchandise, 150 fusiliers-marins arrivèrent à Venise, leur nouveau lieu de cantonnement. Sur place, une mission bien particulière attendait certains d’entre eux : infiltrer les réseaux de la Résistance ! Seul résultat de cette mission périlleuse, voire insensée : la capture et la mort sous la torture pour quatre jeunes Volontaires de France. Carlo Afredo Panzarasa s’en sort par miracle et se pose encore aujourd’hui des questions sur les véritables motivations qui poussèrent le chef de cette mission à envoyer à la mort de jeunes engagés volontaires nullement formés pour cette singulière besogne, certains d’entre eux s’exprimant en italien avec l’accent français !


Fin juillet 1944, le bataillon Longobardo prend le nom de bataillon Fulmine au moment de son intégration à la Decima MAS, toujours commandée par le prince Borghese. La compagnie des Volontaires de France se trouve ainsi incorporée au bataillon Fulmine, stationné à Ivrea (Piémont). Les Volontaires de France sont alors confrontés à la guerre des partisans, une dure épreuve pour laquelle les jeunes fusiliers-marins ne sont pas vraiment préparés. Entre la fin de l’été et le début de l’automne 1944, les ratissages se succèdent dans les conditions éprouvantes de la guerre civile qui déchire l’Italie du Nord.


Le 10 octobre 1944, Carlo Alfredo Panzarasa reçoit la Croix de guerre pour la valeur militaire en vertu de sa bravoure au combat.


Fin décembre 1944, le bataillon Fulmine est transféré à Gorizia, en Vénétie julienne : les hordes titistes se préparent à envahir le Frioul et Trieste, avec en perspective des massacres visant la population italienne, comme ce fut déjà le cas en automne 1943. Le 9 janvier 1945, le bataillon Fulmine occupe Tarnova, un village situé à quelques kilomètres de Gorizia : la position verrouille et contrôle les accès de Gorizia et de Trieste. La mission du bataillon Fulmine est de gagner du temps en attendant des renforts. A Tarnova, 214 fusiliers-marins équipés d’armes légères font face à plus de deux mille partisans lourdement armés. Le 19 janvier 1945, les Titistes déclenchent l’assaut : la bataille de Tarnova va durer presque une semaine, quand bien même les fusiliers-marins, à un contre dix, ne disposent que de deux jours de vivres et de munitions. Toutes les tentatives menées par la Decima MAS en vue de rompre l’encerclement sont repoussées par les Titistes rameutés par milliers de toute la région. De même, une autre contre-attaque conduite par trois blindés allemands venus en renfort échoue, les partisans ayant minés tous les accès de Tarnova.


Le 24 janvier 1945, faute de munitions et de ravitaillement, les fusiliers-marins du bataillon Fulmine reçoivent enfin l’ordre de décrocher. Un Volontaire de France, Thémistocle Cotini, détruit à la grenade un blockhaus ennemi pour permettre aux survivants de rejoindre les positions italiennes. Sur les 214 fusiliers-marins du bataillon Fulmine engagés à Tarnova, dont 89 Volontaires de France, 86 seront tués au combat et 56 blessés. Ils étaient 150 en arrivant au port… Quelques-uns d’entre eux, prisonniers des Titistes, seront torturés avant d’être décapités.
Les partisans titistes se vengeront en exterminant, notamment en Istrie, des dizaines de milliers de civils italiens précipités vivants dans les innombrables gouffres de cette région karstique.
Grâce au sacrifice des Volontaires de France et de leurs camarades de la Decima MAS, l’offensive des hordes titistes fut brisée, empêchant ainsi l’occupation par la Yougoslavie de Gorizia et de Trieste, qui resteront dès lors définitivement italiennes, malgré un épisode tragique : 40 jours d’atrocités titistes entre mai et juin 1945 dont fut victime la population italienne de Trieste et des environs. Les troupes d’occupation néo-zélandaises y mirent fin en chassant les Titistes.
En 1949, le prince Borghese sera libéré sur le champ lors de son procès en appel, le tribunal ayant reconnu que la Decima MAS préserva la Vénétie julienne d’une annexion yougoslave.
Le bataillon Fulmine est démobilisé le 30 avril 1945 à Schio, mais une poignée d’irréductibles « marò » veut encore croire qu’il n’est pas interdit d’espérer... Carlo Alfredo Panzarasa en fait partie : il joue sa vie sur les routes du Nord de l’Italie, à la merci des barrages de partisans et des patrouilles qui exécutent sans jugement les derniers « fascistes » en fuite. La chance l’accompagne et il finit par trouver refuge et réconfort auprès de sa parenté restée en Lombardie.


Un petit appareil de photo ne le quitta jamais tout au long de cette épopée : son fidèle Leica, avec lequel Carlo Alfredo Panzarasa engrangea des centaines de clichés témoignant de la vie et des combats de ses camarades, les Volontaires de France, dont il est le dernier survivant. Ayant à cœur de perpétuer et d’honorer la mémoire de ses camarades, Carlo Alfredo Panzarasa rassembla au fil du temps une riche documentation sur ces années terribles où se joua, pour un tour de roue, le destin de la Grande Europe des patries charnelles.
En 1992, les dépouilles mortelles de six Volontaires de France, torturés et décapités par les Titistes, furent restituées par la Slovénie à l’Italie. Elles reposent depuis 1993 dans le cimetière militaire de Gorizia, après avoir reçu les honneurs militaires au Sanctuaire de l’Armée de Redipuglia : tombés à la bataille de Tarnova, ces six Volontaires de France ont ainsi obtenu la reconnaissance officielle qu’ils avaient combattus, eux et leurs camarades, pour l’honneur de l’Italie.
 
1)   Decima MAS, du nom de la Xe Légion de Jules César, celle qui faisait la différence sur le champ de bataille ; MAS pour « Memento Audere Semper » (Souviens-toi d’oser toujours), la devise du poète Gabriele d’Annunzio, autre manière de dire que l’avenir appartient aux audacieux
2)   Andrea Vezzà, I Ragazzi di Quai de Bacalan, Editions Ritter, Milan, 2012, 193 pages richement illustrées
3)   Carlo Alfredo Panzarasa, Volontaires de France, (édition bilingue français/italien) Aviani & Aviani, Udine, 2012, 156 pages richement illustrées, en vente à la librairie Facta, 4, rue de Clichy, F-75009 Paris, au prix de 30 euros
 
Publié par René-Louis BERCLAZ •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Communiqué

Suite au blocage des

transactions par PayPal,

la boutique en ligne des

Editions de Cassandra a

été supprimée.

 

Nous nous excusons

pour ce désagrément,

mais il faut savoir que

cette mesure unilatérale

a été prise à l’insu de

notre plein gré et sans

que PayPal ne daigne

donner la moindre

explication à ce sujet.

 

Nous vous remercions

de votre compréhension

et nous vous confirmons

que ces livres et brochures

sont toujours disponibles.

 

Il suffit pour se les

procurer de demander

notre catalogue

à l’adresse suivante :

 

EDITIONS DE CASSANDRA

Case postale 141

CH-3960 Sierre (Suisse)

editionsdecassandra@yahoo.fr

 

 
Charte du Site
Vign_5160636-sceau-de-cire-avec-un-drapeau-suisse-sur-le
Quand la Vérité n'est pas libre, la Liberté n'est pas vraie

Selon l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies en date du 10 décembre 1948 :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Lors de la 102e session du Comité des Droits de l’homme qui s’est tenue à Genève du 11 au 29 juillet 2011, l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme a été amendé par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Observation No 34).

Ce Pacte a valeur contraignante pour les Etats parties. La Confédération helvétique n’a pas formulé de réserve concernant le paragraphe 49.

« 49. Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression.
Le Pacte ne permet pas les interdictions générales de l’expression d’une opinion erronée ou d’une interprétation incorrecte d’événements du passé. Des restrictions ne devraient jamais être imposées à la liberté d’opinion et, en ce qui concerne la liberté d’expression, les restrictions ne devraient pas aller au-delà de ce qui est permis par le paragraphe 3 ou exigé par l’article 20. »

L’article 261 bis du Code pénal suisse (loi dite antiraciste) est entré en vigueur en date du 1er janvier 1995. Le paragraphe 4 vise celui qui :

« (…) niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité. »

Ce paragraphe a été interprété et appliqué sans mesure de manière à criminaliser des opinions non conformes à la version obligée de l’Histoire. Cette loi-bâillon a introduit dans l’espace de liberté qu’a toujours symbolisé notre Confédération une entrave à la liberté d’expression, telle qu’elle se trouve pourtant garantie par l’article 16 de la Constitution fédérale.

CONCLUSION : le paragraphe 4 de l’article 261 bis est manifestement incompatible avec le paragraphe 49 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dont acte !

La Sentinelle du Continent est là pour veiller à l'application de ce Pacte afin qu'il ne reste pas lettre morte.

Les atteintes à la liberté d'expression qui seront portées à sa connaissance  pourront faire l'objet d'une publication sur le site.

La Sentinelle du Continent se réserve le droit d'agir en justice, d'entente avec les personnes susceptibles d'avoir été  lésées dans l'exercice de leurs droits fondamentaux.

Visites
© 2013
Créer un site avec WebSelf